Partagez|

Le plan du jour [Livia et Jimmy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Le plan du jour [Livia et Jimmy] Mar 31 Mai 2011 - 22:03


Si d’autres le lui avaient demandé, le vampire ne serait pas venu. Retrouver des amis était un plan des plus incongrus au vu de son manque général de sociabilité. Près du quartier général du mouvement pour les droits vampiriques, Einar observa les allées et venues. Il n’aimait pas ce rassemblement grotesque qu'était le VRA. Pourquoi, c’était toujours un peu plus difficile à décrire. S’il voulait faire court, il se contentait de dire qu’il n’aimait pas les extrémistes. Associer cette idée au couple étrange qu’il connaissait lui semblait toujours hasardeux. A leur manière, la vampire préférant vivre avec un humain et l’humain suffisamment sot pour croire que l’amour surpasserait tout avaient une position bien radicale. Pour eux, la cohabitation entre humains et vampire restait de l’ordre du possible, et d’un futur qu’ils allaient pouvoir influencer. C’était faux. Einar n’y croyait pas. Les humains étaient l’alimentation naturelle des vampires, pourquoi s’embêter à changer ? Sous prétexte qu’ils avaient une conscience, que les vampires étaient d’anciens humains ? Ce n’était pas son problème. Pas tant que cela arrangeait ses intérêts.

Assis sur son banc à l’ombre, Einar se demanda pourquoi diable il n’avait pas emporté de montre. L’idée d’un rendez-vous à heure fixe tombait totalement à l’eau sans aiguille capable de lui indiquer les minutes. Quoi qu’il n’était justement plus le moins du monde sûr de l’heure qu’il était. Et de celle à laquelle il devait les retrouver. Devait-il seulement les retrouver, ou était-ce à eux de venir le chercher ? Dans le doute, il allait attendre. Ce n’était pas comme si quelqu’un quelque part l’attendait, fut-ce un collaborateur. Il doutait fort que le cactus qu’il avait aperçu la veille se languisse de sa présence. Pas de boulot. Ca commençait à devenir embêtant, cette histoire. S’il tenait à garder un loyer. Et là, plus que la possibilité de dormir avec un toit au dessus de la tête, celle de prendre des douches facilement et se débarrasser des odeurs que les humains finissaient inlassablement par laisser autour d’eux. Sauf Jimmy, peut-être. Dans ses souvenirs, l’humain ne dégageait pas la puanteur caractéristique de son espèce. Brave Jimmy.

Apercevant un rayon de soleil, le vampire replia ses jambes vers lui et en fut quitte pour s’asseoir en tailleur sur son banc. Peut-être ressemblait-il vaguement à une gargouille, de loin. Vêtue de noir, en manches courtes alors que la température n’était pas si clémente la journée entière. Il lui arrivait de se demander s’il passait parfois pour un humain, lorsqu’on le croisait rapidement. Peu importe, au fond. Il aurait bien le temps de demander à Livia et Jimmy, non ? Livia et Jimmy. Concevoir l’un sans l’autre devenait difficile. Dans un sens, il comprenait. Qu’il s’approche de son humain sans qu’elle soit là au cas où aurait été une belle inconscience de la part de l’épouse de laisser un vampire encore « carnivore » en tête à tête avec un humain, même s’il l’appréciait. Inversement, on pouvait comprendre qu’un humain n’ait guère envie que sa moitié fréquente une autre personne plus à même de la comprendre dans son dos. A moins qu’ils préféraient juste passer du temps ensemble ? C’était un peu niais, quand même.

Revenant à des pensées moins éloignées, le vampire huma l’air. Ah. Enfin du changement ! Il se leva prestement de son banc et sourit aux deux arrivants. Car ce devait bien être eux, non ? Cette odeur mêlée d’humain encore frais et de vampire ? Il adressa un léger sourire, en espérant que son salut serait suffisant. Allez vite, qu’ils se décalent pour qu’il évite de cuire au soleil.


Dernière édition par Einar Clausson le Sam 4 Juin 2011 - 21:04, édité 1 fois

avatar


Féminin ➝ inscrit sur BR depuis le : 26/05/2011
➝ posts : 205

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le plan du jour [Livia et Jimmy] Jeu 2 Juin 2011 - 17:21


We want more than the wars of our fathers and everything inside screams for second life.


Livia ferma l’eau et attrapa le torchon afin de s’essuyer les mains pendant que Jimmy terminait d’essuyer la vaisselle et de la ranger. Elle déposa un furtif baiser dans le creux de sa nuque avant de se diriger vers le salon et éteindre la télévision qui avait été laissée en guise de fond sonore. Elle appréciait ces instants de vie domestique paisible et heureux avec son époux. Dans ces moments là, elle pouvait presque oublier sa condition d’état vampirique, presque car elle ne pouvait s’empêcher de remarquer la chair de poule de Jimmy lorsqu’elle le touchait. Il ne le montrait pas et elle réfrénait au maximum ses tendances vampiriques mais certaines habitudes avaient la vie dure. Elle revint dans la cuisine au moment même où il disposait le torchon sur l’évier afin de le faire sécher. « On va y aller ? Einar va nous attendre. » Un hochement de tête conduisit à ce qu’ils récupèrent leurs affaires, Livia prenant la peine d’enfiler une veste au dessus de sa fine robe bleue bien qu’elle n’en ait pas besoin. Elle se figea légèrement en se retournant tandis que Jimmy fermait à clé derrière eux et sa mâchoire se crispa en posant son regard sur leur voiture où avait été tagué en rouge ‘NECROPHILE’. Elle se passa la main sur le visage et soupira. « On y va à pied ? Je passerai chez le garagiste lundi. »

Parfois, il lui arrivait d’admettre qu’Einar et la majorité des personnes qu’elle rencontrait n’avait pas totalement tort. Mais il lui suffisait de poser ses yeux sur son époux pour passer au dessus de tout cela. C’était la peur qui dictait leur conduite. La peur de l’inconnu et la peur de leurs propres sentiments. Elle avait depuis longtemps dépassé le stade de cette émotion enfantine. Elle lui sourit et glissa sa main dans la sienne alors qu’ils se mettaient en route vers leur rendez-vous. Elle ne connaissait pas Einar depuis très longtemps mais étrangement, elle l’appréciait beaucoup. Enfin, cela n’avait rien d’étonnant en ce qu’elle donnait sa chance à tout le monde et que le vampire avait de nombreuses choses à rattraper. Ils s’opposaient sur de nombreux points et sujets, bien évidemment. Mais elle tentait de respecter au maximum son opinion et de lui fournir la sienne, non pas pour qu’il s’y conforme mais qu’il ait entre les mains toutes les possibilités.

L’apercevant de loin sur son banc, elle ne put s’empêcher de sourire à son égard même s’il ne pouvait la voir de là où il se trouvait, et continua d’avancer à allure humaine, calant sa cadence sur celle de Jimmy. Il était difficile pour tout mortel de ne pas remarquer la véritable nature du vampire tant il se conformait à l’imagerie populaire. S’il voulait se fondre davantage dans la masse et vivre parmi les humains, quant bien même il ne les estime que comme des gardes mangers sur pattes, il allait devoir apprendre à varier un peu sur ses tenues vestimentaires et surtout à prendre en compte la météo. « Bonjour Einar. Comment vas-tu ? » Question de pure rhétorique. Il était rare qu’un vampire soit malade. Peut être de mauvaise humeur mais c’était une donnée souvent constante de l’espèce. Elle fit un geste pour qu’ils se rendent dans le petit café situé juste à côté du VRA et qui proposait toutes les nourritures et boissons possibles afin de plaire à l’ensemble des créatures surnaturelles. « Tu t’es acheté un téléphone portable ? » l’interrogea-t-elle en s’installant, souriant au souvenir des premiers pas dans la modernité de celui qu’elle considérait comme un ancien ermite.

_________________
as my life flashes before my eyes, i'm wondering will i ever see another sunrise? so many won't get the chance to say good-bye but it's too late to think of the value of my life. you can see it through my chest. said i'm terrified but i'm not leaving this time.

avatar


➝ inscrit sur BR depuis le : 31/03/2011
➝ posts : 523

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le plan du jour [Livia et Jimmy] Sam 11 Juin 2011 - 14:30

Jimmy sifflotait alors qu'il terminait la vaisselle de leur repas, enfin son repas. Certes Livia était avec lui mais ils ne mangeaient pas vraiment la même chose bien que Jimmy ait insisté pour qu'ils prennent leur repas ensemble. Il ne voulait perdre une miette de temps avec sa femme et puis il fallait bien qu'il fasse avec, Jimmy ne voulait pas cloisonner leur vie, c'était le meilleur moyen pour qu'il s'éloigne l'un de l'autre. Il sursauta à peine quand elle déposa un baiser dans son coup, il était habitué à ce que sa température soit plus froide que la sienne et la regarda disparaitre dans le salon avec un large sourire, en profitant pour la regarder, sachant pertinemment qu'elle devait savoir qu'il s'adonnait à ce petit plaisir. Il retourna à ses assiettes, essuyant les dernières avant d'étendre le torchon pour qu'il séche. Il acquiesça à la question de Livia et récupéra sa veste qu'il passa d'un geste habituel, récupérant sur le chemin téléphone portable et clés.

Comme il sortait en dernier, il ne vit pas l'inscription sur la voiture au même moment que Livia mais il ne put s'empécher de jurer lorsque son regard s'arrêta sur l'insulte taguée sur la portiére avant.

"Génial..." soupira t'il avec rage en s'approchant de la voiture. Ce n'était pas la premiére fois que ce genre de choses arrivait, tantôt c'était les vitres cassées, les essuis glace arrachés ou encore les insultes comme aujourd'hui...son carrosier allait encore se poser des questions. Il tenta vainement de frotter avec un mouchoir mais sans succès. Jimmy se redressa et regarda autour de lui mais bien evidemment personne n'était dans les parages à ce moment là. Il se tourna vers Livia et lui offrit un petit sourire avant de la rejoindre, glissant sa main dans la sienne et déposant un court baiser sur ses lèvres. La colére était toujours là, bouillonant dans son estomac mais il se refusait à lui laisser le contrôle de son être. Il fut un temps où le jeune homme aurait sonné à toutes les portes, hurlant de colère mais Livia lui avait fait comprendre que cela ne servait à rien, pire ça plairait aux auteurs et Jimmy ne voulait pas leur donner cette satisfaction là. Heureusement le lieu de rendez vous fixé avec Einar n'était pas trop loin et le couple pu donc profiter d'une petite balade vers le café où ils devaient se retrouver.

Jimmy avait déjà eu l'occasion de discuter avec Einar au VRA et même si leurs idées divergeaient et que sa curiosité était mal placée, Jimmy voulait tout de même lui montrer qu'une coexistence était possible, il fallait juste de la patience et du travail...mais peu de gens étaient volontaires il fallait bien l'avouer.

"Bonjour Einar..." dit Jimmy, lui tendant sa main pour qu'il la serre. Ils avaient beau ne pas être de la même espéce, le libraire voulait que leur relation soit équilibrée, pas question de mettre le vampire sur un piédestal de par son âge ou bien le fait qu'il pourrait le tuer en quelques secondes. Tous trois allèrent s'installer dans un café proche du VRA, Jimmy auprès de sa belle. Il ne put s'empécher de sourire à sa question, les souvenirs de leurs discutions sur le monde moderne revenant à la surface. Le serveur arriva, Jimmy se contenta d'un jus d'orange et observa le café pendant que Livia et Einar passaient commande.

"Est ce que tu as repensé à ma proposition ? Pour le poste à la librairie, mon dernier employé vient de claquer la porte." demanda t'il après qu'il eut répondu à la question de Livia. Jimmy était habitué à gérer le magasin seul mais ce n'était pas facile et ça le forçait à faire des heures supplémentaires. Il arrivait à engager des gens qui déchantaient rapidement en apprenant ses liens avec les vampires, le plus long avait duré 5 mois avant de prendre peur lorsque Livia lui avait proposé de passer dîner chez eux. Et puis certes ça n'aiderait pas la réputation de la librairie mais cela pouvait permettre à Einar de rencontrer des gens qui étaient plus favorables aux vampires que dans la rue.

avatar


Féminin ➝ inscrit sur BR depuis le : 08/05/2011
➝ posts : 174

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le plan du jour [Livia et Jimmy] Dim 12 Juin 2011 - 11:46

Apercevant le couple, Einar eut un sourire un peu gêné. Ce n’est pas qu’il ne les aimait pas. Simplement qu’il ne les comprenait pas. Caler le rythme de ses pas sur celui d’un autre vampire pouvait déjà se révéler agaçant, mais en faire de même avec un humain était cruellement ennuyeux. Tout comme cette vie de petite épouse modèle, sortie d’un demi-siècle auparavant, ne pouvait que se révéler terriblement ennuyeuse, non ?

« Bonjour. »

Cordial, respectueux, un peu impersonnel. Les formules de politesse constituaient déjà une épreuve, qu’on ne lui demande pas d’y rajouter des sentiments bien visibles. Einar avait pu mentir de manière éhontée, autrefois. Parce que mentir lui semblait tout à fait naturel, et s’il fallait mentir jusque dans les inflexions de la voix ce ne serait pas grave. Mais être franc et laisser apparaître un minimum de sentiments, c’était trop d’un coup. Peut-être plus tard, quand il se sentirait rassuré, se souviendrait que Livia et Jimmy étaient des amis et non des personnes potentiellement dangereuses. Il répondit par un hochement de tête à la jeune femme. Bien sûr que tout allait bien, forcément bien, puisque son corps n’était pas aussi fragile que celui d’un humain. Le vampire ne jugea pas bon de retourner la question : il avait déjà sa réponse. Jimmy semblait bien, Livia l'était donc forcément. Peut-être aurait-il fallu demander à son tour ? Oh non. C’était trop convenu. Il serra la main de l’humain, veillant à ne pas le faire trop fort. S’arrêter quand on sent une petite résistance. Tiens, ça commençait. S’il continuait, il allait lui faire mal et se montrer désagréable. Peut-être l’était-il déjà. Il lâcha la main et fit un petit sourire, sorte d’excuse.

Il les suivit sans mot dire et observa quelques secondes le café. Livia et lui étaient les seuls vampires, non ? Il ne sentait pas encore d’hostilité à leur hégard. Peut-être passait-elle pour une humaine normale, en compagnie d’un type lambda ? Donc c’est lui qui risquait de clocher. Bonjour la pression. Il n’avait même pas idée de ce qu’il commanderait. D’ailleurs, c’était moins important que la conversation que le couple engageait. Einar se contenta de demander au serveur « N’importe quoi qui ne soit pas trop cher ». Le sang servi, si on servait du sang, serait forcément décevant. Quand au reste des boissons, elles sentiraient bon mais auraient ce même goût infâme. Prendre la peine de choisir, c’était vraiment stupide. Il ajouta un bref « merci ». Soucieux de ne pas trop détonner, le vampire s’efforça de s’asseoir correctement et de ne pas trop regarder autour de lui. Pour une raison infiniment curieuse, les humains supportaient mal le regard prolongé d’un vampire. Sauf ceux qui voulaient être transformés, les gogos.

« Heu … » la question de Livia l’avait un peu pris au dépourvu. Tout comme ce qu’il s’était passé lorsqu’il avait tenté de s’adapter. « Non. J’ai essayé. J’ai été dans une boutique en expliquant que je ne savais absolument pas comment pouvait fonctionner un téléphone mobile. La vendeuse m’a fait du gringue. Je me suis dit que lui faire remarquer serait méprisant et peu constructif. Elle m'a expliqué en roucoulant. Au bout d'un moment, elle m’a mis son téléphone entre les mains et l’a fait … Sonner, bouger, tout ça, à l’aide du téléphone de la boutique. J’ai été surpris. Je l'ai balancé contre le mur. Qui a été abîmé lui aussi. Après, je suis parti en vitesse. » Il eut un sourire gêné. Bien sûr que c’était extrêmement humiliant pour un vampire habitué à se débrouiller seul. Au moins autant que lorsqu’il avait reçu l’appel d’un démarcheur téléphonique, ce qui l’avait amené à débrancher la ligne fixe.

La proposition de Jimmy lui fit froncer les sourcils. C’était de l’assistanat. En avaient-ils seulement discuté ? Einar craignait de créer une dispute. Livia avait bien du réfléchir à la proposition, n’est-ce pas ? Pourquoi le laisser faire quelque chose d’aussi dangereux ? Il porta sur eux un regard mi-étonné mi-effrayé. S’il tuait Jimmy, il s’attirait les foudres de Livia. Ce serait dangereux, inutile. Le sang du jeune homme n’avait pas l’air si attirant, et quitte à tuer un humain Einar préférait autant ne pas l’apprécier. Tuer un chasseur, par exemple.

« Vous … Vous en avez parlé ? Parce que … C’est quand même dangereux. Tu côtoies déjà des vampires dans ta vie privée, tu vas encore multiplier les risques … Je ne vais pas mentir, c’est vrai que ça m’arrangerait bien. Mais je serais le seul à y avoir un bénéfice. Tu vas te retrouver avec un type socialement inadapté, ce qui n’est pas idéal pour le contact avec la clientèle, et qui risque de te bouffer en moins de deux. Pas idéal pour toi. » Il regarda Livia « Ce n’est pas que je projette de le faire. Mais je ne sais pas me retenir autant que toi, Livia. Quand bien même je ferais attention, la moindre goutte de sang et … » Et ils comprenaient ce qu’il sous-entendait, n’est-ce pas ? Elle ne serait pas toujours là, et peut-être serait-elle tout à fait incapable de stopper un autre vampire assoiffé. Peut-être ne serait-ce pas suffisant. Il suffisait de peu de temps, peu de gestes avant que la médecine ne puisse plus rien faire pour sauver une vie humaine. Une blessure au crâne et Jimmy Dorsey devenait de l’histoire ancienne.

Einar reporta son regard sur l’humain et amorça les mouvements qui lui auraient permis de mettre une tape dans le dos fraternelle. Avant de s’interrompre. Non, mauvaise idée. La proximité, et tout ce qui pouvait en créer une était mauvais. « Les efforts que tu fais pour m'aider me font plaisir, Jimmy. Je n’aurais pas osé t’en demander autant. Bien sûr que ce serait une proposition idéale, que j'aurais moins de répugnance à travailler avec toi qu'avec un autre humain, et que je refuserais d'être l'employé d'un autre vampire. Mais c’est trop dangereux, presque … Malsain. J’ai l’impression de signer une décharge pour ton futur décès, de t’aider à commettre un suicide indirect. Mais je ne peux pas accepter ça. »

avatar


Féminin ➝ inscrit sur BR depuis le : 26/05/2011
➝ posts : 205

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le plan du jour [Livia et Jimmy] Dim 19 Juin 2011 - 15:14

Sur le principe, elle n’avait pas apprécié le moins du monde que l’existence des vampires soit révélé à la vue et au su de tous sans qu’elle est son mot à dire. C’était quelque chose de personnel et elle n’avait pas à être forcée de sortir du placard en quelque porte. C’était une décision qu’on devait prendre soi-même. Les autres n’auraient pas dû décider à sa place. Cela faisait des millénaires que les vampires existaient et voguaient dans les eaux troubles de la nuit, faisant le choix ou non de s’attaquer aux humains ou de se restreindre à un régime animal. Dès sa transformation, la jeune suédoise avait décidé de se tourner vers un régime végétarien et si elle avait fortement incité ses compagnons de l’époque à faire de même, elle avait toujours tenu à ce qu’ils conservent le choix de leur régime alimentaire. Elle était éprise de liberté et d’égalité. Elle était peut être une idéaliste mais on ne pouvait lui retirer ses rêves de paix. Elle était persuadée qu’un jour elle verrait le monde vivre en paix avec lui-même, quelque soit la race, la religion, la préférence sexuelle ou l’espèce, ils étaient après tout tous embarqué sur la même galère. Ils étaient tous terriens. Elle avait assisté aux évolutions de la société. Elle avait vu la barbarie humaine déferler en Europe dans les années 40. Elle avait été témoin des atrocités de la décolonisation. Et du terrorisme de manière plus récente. Elle ne comprenait toujours pas la nature si belliqueuse des humains, et des vampires par extension. Ce que ces vampires californiens avaient fait il y a une décennie de cela les avait forcé à sortir de l’ombre et à se révéler au grand jour. Elle n’appréciait toujours pas à l’heure actuelle de vivre sous le feu des projecteurs mais elle devait admettre qu’il y avait certains bons côtés à cette révélation forcée. Cela avait obligé à certains sanguinaires de se calmer de manière radicale. Ils ne pouvaient plus désormais tuer des humains sans la moindre gêne et devaient revoir leur manière. Evidemment, elle avait conscience qu’on ne pouvait changer des habitudes vieilles de plusieurs siècles mais c’était déjà un pas en avant. Et le fait de rencontrer Einar dans ce café, entouré d’êtres bien vivants, renforçait ce changement.

Elle l’observa attentivement passer commande, analysant chacun de ses gestes, ses regards, le choix de ses paroles. C’était un travail de grande haleine et d’importance pour lui. A dire la vérité, même si elle l’appréciait et du fait de son attitude positive à l’égard de tous et de toute, elle n’était toujours pas totalement sûre des intentions du vampire. Il était capable de faire un véritable massacre si l’envie lui en prenait, si un des cuisiniers avaient le malheur de se couper le doigt ou si un parfum sanguin trop enivrant émanait d’une des ravissantes serveuses qui allaient de table en table. Le sang humain n’avait jamais été attrayant pour la vampire et comme elle ne s’était jamais considérée comme n’étant plus humaine, elle n’avait aucune difficulté à vivre parmi eux, ne les considérant pas comme de la nourriture ambulante. C’était plus difficile pour Einar bien sûr. Elle était alors sous tension, prête à s’interposer au besoin mais elle était persuadée qu’elle n’en aurait pas besoin. Le vampire faisait des progrès immenses, même s’il ne s’en rendait pas compte. Elle lui sourit doucement et dissimula son amusement derrière le pétillement de ses pupilles dorées et d’un très léger rire de politesse. Elle imaginait parfaitement la scène dans ce magasin. Les téléphones portables n’étaient pas la chose la plus aisée à comprendre pour les membres de leur espèce. Ils étaient qui plus est trop fragiles pour eux et elle ne comptait plus le nombre de fois où elle avait brisé le sien, simplement en le saisissant dans l’urgence ou en le refermant de manière un peu trop sèche.

Elle se tendit lorsque Jimmy prit la parole et proposa un poste à la librairie. Ils en avaient déjà parlé. Elle avait acquiesçait bien évidemment mais elle n’était guère enthousiaste à cette idée. Elle savait combien il était difficile pour Einar de se contenir, même si elle était présente. Elle n’imaginait pas combien cela lui serait difficile sans le filet de sécurité qu’elle pouvait représenter encore qu’elle ne faisait sûrement pas physiquement le poids. Elle détourna le regard et attendit nerveusement la réponse d’Einar qui lui permit de respirer métaphoriquement parlant. Elle se sentait douloureusement égoïste car il avait besoin d’argent et que le seul emploi honnête qu’il pourrait jamais trouver était de travailler avec un sympathisant de l’espèce vampirique. Jimmy était l’un des seuls de la ville à pouvoir proposer un emploi, la grande majorité des sympathisants étant des étudiants sans le sou. Les entreprises de la ville étaient détenues en grande majorité par les puissants des environs, puissants qui étaient gagnés à la cause du maire de Monroe. Elle sourit furtivement à Einar et le remercia du regard pour avoir décliner l’offre de son époux. Elle ne voulait pas à l’encontre de ce dernier et n’avait pas eu le courage ou la force de regarder uniquement son nombril.

« On va trouver une solution. Dans une autre vie, j’ai connu le propriétaire du Plasma 151. Je pourrai tenter de lui glisser un mot pour qu’il te trouve en emploi en qualité de barman ou videur ou peu importe. Ca te ferait une rentrée d’argent et la possibilité de rencontrer des humains dans une ambiance plus ou moins sécurisé. » Des rumeurs sulfureuses couraient sur le compte d’Angus et elle le savait parfaitement capable de ce dont on l’accusait sous cape. Et elle n’était pas sûre de mettre Einar dans ses griffes, au risque de le perdre. Mais … « Et cela pourrait nous aider à … » Elle jeta un coup d’œil alentours et baissa la voix de telle sorte que seul Einar et Jimmy en tendant bien l’oreille puissent l’entendre. « Nous aurions besoin de quelqu’un à l’intérieur pour réfréner ses ardeurs et le supposé trafic qu’il aurait pu mettre en place. Nous ne sommes pas encore totalement sûrs et n’avons pas toutes les preuves. Mais t’avoir à l’intérieur nous sécuriserait. Je ne peux pas envoyer un des humains du VRA, c’est trop dangereux. Quant à moi … » Elle sourit de manière désabusée en se souvenant de leur ancien marché datant d’il y a quarante ans et qui avait contribué à faire tant d’Angus que Livia des légendes. Prendre le contrôle des vampires les plus puissants pour l’un et tuer le bras droit de leur chef incontesté, son maître qui plus est, ça n’arrivait pas toutes les décennies. « Je suis quelque peu grillée. » La serveuse choisit cet instant pour revenir avec leur commande. Livia se réinstalla dans son fauteuil et glissa une mèche de ses longs cheveux blonds derrière l’oreille. « C’est juste une proposition, bien évidemment. »

_________________
as my life flashes before my eyes, i'm wondering will i ever see another sunrise? so many won't get the chance to say good-bye but it's too late to think of the value of my life. you can see it through my chest. said i'm terrified but i'm not leaving this time.

avatar


➝ inscrit sur BR depuis le : 31/03/2011
➝ posts : 523

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le plan du jour [Livia et Jimmy] Sam 16 Juil 2011 - 13:57

Jimmy était bel et bien au courant des risques ihnérents à la fréquentation de vampires, il savait qu'ils n'étaient pas tous comme Livia et qu'en une seconde il pouvait devenir un corps encore chaud mais sans vie. Cependant il croyait en ce que faisait le VRA, apporter aide et soutien aux vampires qui décidaient de changer de vie, ou du moins voulaient tenter l'expérience. Il pensait, peut être naïvement, qu'il pourrait faire en sorte pour qu'Einar ne perde jamais contrôle sur lui même, après tout il n'était pas trop maladroit et avait prit l'habitude de faire attention en présence de Livia même si comme dit précédemment, son épouse n'était pas plus attirée que cela par le sang humain. Jimmy comprenait cependant la réponse d'Einar, et il ne lui en tiendrait pas rigueur bien qu'il se voyait déjà allonger les heures supplémentaires à la bibliothéque.

"Je comprends..." , lui répondit il avec un sourire. Il trouvait déjà bien qu'Einar reconnaisse que malgré ses efforts, un seul moment d'innatention chez l'un ou l'autre et le drame pouvait arriver. Jimmy en était conscient mais son envie d'aider le vampire à s'adapter dans cette société surpassait un peu le reste. Livia enchaina avec sa propre proposition, évoquant le Plasma et les rumeurs de trafics qui y faisait rage. Quand l'idée d'une mission d'infiltration s'était propagée, Jimmy s'était proposé, après tout en tant qu'humain il n'éveillerait pas plus les soupçons que cela et puis le but n'était pas de tuer le donneur volontaire, enfin pas sur le court terme, le jeune homme savait pertinemment ce qu'il arrivait à ceux qui restaient trop longtemps dans ce genre d'endroit, quatre planches de bois. Mais juste un peu histoire de rassembler quelques informations. Il en avait parlé à Livia dans l'intimité de leur pavillon, après un petit repas en amoureux et la réaction de s'était pas faite attendre, un non catégorique. Bien evidemment il s'y était attendu, il connaissait Livia assez pour savoir qu'elle ne l'enverrait pas au suicide, elle faisait tout pour le protéger du monde obscur des vampires, n'empéche qu'il voulait aider, apporter sa pierre à l'édifice, autrement que durant des sittings et au travers de tracts. Sa proposition était certes stupide mais si ça pouvait aider...Depuis ce soir cependant il n'avait pas reparlé de sa proposition et avait apprit quelques jours après qu'il cherchait un vampire pour l'infiltrer auprès d'Angus. Jimmy avait un moment craint que Livia fut ce vampire là mais cette dernière l'avait rassuré en lui fisant que de part ses relations passées avec Angus, ça ne serait pas possible. Jimmy avait beau savoir qu'elle était forte, il ne pouvait s'empécher de s'inquiéter pour elle, craignant le jour où un vampire ou encore un groupe d'humains ne la tue. Il chassa cette pensée de sa tête, ce n'était pas bon de se focaliser sur ce genre de choses et à la place reporta son attention sur Einar.

La serveuse arriva pour déposer leurs boissons, provoquant un silence dans leur conversation. Jimmy la remercia et but une gorgée de son verre, alors que la discution reprenait. Einar semblait réfléchir à la proposition de sa belle et Jimmy en profita pour passer sa main sur celle de Livia, quelques secondes uniquement mais de pur bonheur. Il sentit son téléphone vibrer dans sa poche et rapidement y jeta un coup d'oeil, soupirant en voyant l'identité de l'appelant, ne prenant même pas la peine de décrocher alors qu'Einar donnait sa réponse à Livia.


[Désolée pour le temps et la nullitude de la réponse *je suis déjà dehors XD*]

avatar


Féminin ➝ inscrit sur BR depuis le : 08/05/2011
➝ posts : 174

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le plan du jour [Livia et Jimmy] Sam 23 Juil 2011 - 23:07

Un petit sourire d’excuse pour Jimmy. Einar ne se voyait guère faire plus. Etre un sympathisant vampire ne devait pas être simple tous les jours, mais le sanguinaire n’entendait pas plus demander pardon. Il était en train de lui sauver la vie, quand même. Comment prenaient-ils des décisions quand à leur avenir, ces deux-là ? Avaient-ils engagé un concours, celui qui se mettrait le plus en danger ? Cela aurait pu expliquer ce mariage et cette vie en couple. Passer toute sa vie près d’un vampire. S’il y avait un concours d’attitude suicidaire, nul doute que Jimmy gagnait haut la main. Un semblant d’égalité dans ce petit match apparaissait avec l’idée pour un vampire, qui aurait pu trouver n’importe quel homme de n’importe quelle espèce, de s’engager avec un humain lambda. Aussi logique qu’un végétarien devenant boucher, qu’un foliculophile décidant de devenir imberbe, qu’un chef d’orchestre se rendant dans une boîte de nuit … S’il aimait passer du temps avec eux, Einar s’inquiétait souvent. Vraiment, proposer de travailler avec lui, dans un endroit mal ventilé, soumis à la possibilité d’une mort instantanée, sans moyen de défense, de la folie. Espérons que sa chère et tendre les recadrerait.

Les yeux du vampire s’éclairèrent en entendant la proposition de Livia. C’était trop gros. Elle ne pouvait pas prononcer quelque chose comme ça, n’est-ce pas ? Jimmy et elle avaient du se mettre en tête de lui faire une plaisanterie pour qu’il approche l’humour humain, ou l’idée qu’il soit dans le même espace clos que son mari l’angoissait suffisamment pour qu’elle propose n’importe quoi. Même s’il tendit l’oreille, les explications de sa congénère ne furent pas vraiment entendues.

« Tu es sérieuse ? » demanda-t-il en premier lieu.

Sérieuse de lui proposer, à demi-mots, de rencontrer des humains ? En travaillant dans un bar ? Ce qui impliquait qu’ils perdent leurs moyens grâce à l’emprise de l’alcool et que les autorités locales ne se soucient pas forcément de voir si tous les saoulards rentraient chez eux ? A ce rythme là, qu’elle lui livre directement du sang humain ! Le voulait-elle vraiment végétarien, au fond ? Il lui adressa un regard complice, supposant qu’elle avait envie de sang humain également et souhaiter passer par son intermédiaire … Avant que cette affection grouillante émanant du couple ne lui fasse regretter regard et suppositions. D’accord. Ils étaient simplement trop crédules. Trop jeunes. L’occasion aurait été parfaite de jouer les grincheux, mais le vampire n’était pas prêt à ruiner des heures, ou disons des minutes, d’efforts intensifs. Ne pas se jeter sur le premier humain venu, on pouvait considérer ça comme beaucoup d’efforts sur la voix du sevrage. Qu’il n’avait pas tellement envie de suivre. Est-ce que ces stupidités de romans d’adolescentes et l’attitude de Livia avaient un lien ? Est-ce qu’un vampire ne buvant plus de sang humain allait forcément devenir mièvre ? Et qu’en l’occurrence, il tomberait amoureux d’une humaine et se baladerait avec des sourcils pouvant abriter un écosystème ? Pensée terrifiante.

Voyant la serveuse arriver, Einar se recula autant que possible sur son siège. Le contact humain ne semblait pas indiqué alors que l’on lui proposait presque naturellement d’en boire du sang. La jeune femme éloignée, il saisit son verre et en but une longue gorgée. Comment répondre naturellement à Livia et Jimmy ? Ils allaient forcément s’inquiéter s’il répondait avec trop de précipitation. Mais comment résister à une proposition pareille ?

« C’est tout à fait le genre de travail pouvant m’intéresser. Y a--il des chances de commencer ... Dès que possible ? » Pour masquer son intérêt, il s'empressa d'ajouter. « Je manque un peu d'argent, en ce moment. »

avatar


Féminin ➝ inscrit sur BR depuis le : 26/05/2011
➝ posts : 205

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le plan du jour [Livia et Jimmy] Dim 14 Aoû 2011 - 13:56

Livia détacha à peine son regard d’Einar, attendant sa réponse et tentant de lire ses pensées. mais jusqu’à preuve du contraire, elle n’était pas télépathe et n’avait jamais chercher à l’être. Cependant, un enfant aurait remarqué l’éclat furtif et léger qui passa dans le regard de ce dernier. Elle savait qu’elle jouait avec le feu mais depuis qu’elle était revenue à Babylon, elle avait décidé de penser davantage à elle-même qu’aux autres. Et tant qu’à risquer la vie d’êtres humains, elle préférait que ce soit des accrocs au fantasme du vampire plutôt que n’importe quel membre du VRA, surtout quand ce membre s’avérait être son époux. Elle lui adressa un furtif coup d’œil en coin lorsque son téléphone portable sonna et qu’il refusa de décrocher. Même si elle ne respirait plus depuis bien longtemps, elle prit une profonde inspiration qui ne laissait aucun doute sur son agacement actuel au vu de la réaction de Jimmy. Elle retira discrètement mais de manière sèche sa main en dessous de celle de son mari et croisa les bras avant de lui lancer un regard qu’il connaissait bien. Tout comme elle ne lâcherait pas Einar pour qu’il change son régime, elle ne lâcherait pas Jimmy tant qu’il refusera de revoir sa famille.

« Je ne suis pas connue pour mes plaisanteries, Einar. Je suis on ne peut plus sérieuse. Mais si ça ne t’intéresse pas … » Elle haussa les épaules, comme si de rien était et observa la serveuse leur déposer sur la table les boissons commandées. Le silence s’installa entre eux. Quelques minutes passèrent avant qu’Einar ne lui donne sa réponse et un léger sourire se dessina sur les lèvres pâles de la vampire. C’était exactement ce qu’elle souhaitait entendre de sa part. « J’entrerai en contact avec Angus et te communiquerai sa réponse dès que j’en aurai l’occasion. Mais oui, nous aimerions que tu commences ce travail le plus rapidement possible. » Elle porta le verre à ses lèvres et goûta le nectar sanguin avec indifférence. Elle était considérée comme une toute jeune vampire. 116 ans ce n’était pas grand-chose et elle n’avait plus même la force des nouveaux nés pour compenser son manque d’expérience. Mais cela ne l’empêchait pas de devenir chaque jour plus indifférente à sa nourriture. Lorsqu’on a dépassé le siècle, tout nous finit par nous ennuyer, plus ou moins.

Elle se redressa et planta un regard glacial comme elle en avait rarement dans les prunelles d’Einar : « Mais je te préviens Einar. Ne tombe pas dans le piège des paroles veloutées d’Angus. Ni dans l’illusion de cet endroit. Le VRA est réputé pour son ouverture d’esprit, pas pour sa miséricorde. » Elle était certes une pacifiste mais elle n’avait pas perdu son esprit en route et avoir cotôyé pendant une trentaine d’année l’un des représentants vampiriques les plus fourbes que la Terre ait jamais compté avait exacerbé ses défenses. « Si nous faisons ça pour toi, nous attendons quelque chose en échange. » Ils auraient pu installer au sein du Plasma un membre du VRA entièrement sevré et totalement végétarien mais Angus aurait vu le piège venir. Elle était sérieuse lorsqu’elle lui avait indiqué avoir des soupçons sur les véritables activités de ce lieu de débauche. Ils avaient besoin de preuves tangibles et seul un vampire de la trempe d’Einar avait les moyens de pénétrer les lieux et d’éventuellement gagné la confiance d’Angus. Pendant un moment, il y a quelques mois de cela, quelqu’un avait émis l’idée de passer par l’ancien bras droit d’Angus mais Livia avait fermement rejeté la possibilité. Premièrement, ils n’étaient plus réellement les meilleurs amis du monde et elle le savait plus que tout autre. Deuxièmement, Norman se trouvait en Europe. « Si jamais Angus découvre ce que tu fais pour nous, tu ne pourras pas lui échapper. Et si tu nous laisses tomber … Einar, ne nous laisse pas tomber. » Elle adoucit son propos d’un sourire.

_________________
as my life flashes before my eyes, i'm wondering will i ever see another sunrise? so many won't get the chance to say good-bye but it's too late to think of the value of my life. you can see it through my chest. said i'm terrified but i'm not leaving this time.

avatar


➝ inscrit sur BR depuis le : 31/03/2011
➝ posts : 523

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le plan du jour [Livia et Jimmy] Mar 27 Sep 2011 - 20:44

Jimmy ne pensait pas que Livia l'aurait vu refuser l'appel téléphonique. Tous deux savaient de qui il provenait, une soeur voire même la mère de Jimmy. Il décrochait rarement le téléphone dans ces cas là, généralement après plusieurs appels, ce qui l'inquiétait malgré tout. Il avait beau avoir mit sa famille de côté lorsqu'il avait fait le choix d'épouser Livia, il ne pouvait cependant s'empécher de penser à elles et de s'inquiéter pour elle régulièrement. Il eut un léger mouvement de sursaut quand elle retira sa main, avec sa discrétion caratérisée mais de manière à ce qu'il comprenne qu'elle n'était pas ravie de son action. Ils échangèrent un bref regard avant que Livia ne reporte son attention sur Einar, dont elle semblait avoir attisé la curiosité. Jimmy but une gorgée de son jus mais il avait du mal à se remettre dans la discution, même s'il était au courant de certains des plans du VRA, il ne pouvait être actif dans la majorité d'entre eux ce qui l'énervait un peu. Mais il comprenait la position de Livia, et savait que le frêle humain qu'il était ne tiendrait pas une seconde face à des vampires agés de plusieurs siècles. Pour autant cela ne lui donnait pas envie de devenir un vampire. La pensée lui avait certes traversé l'esprit, brièvement lorsque le jeune homme avait prit conscience de la teneur des sentiments qu'il éprouvait pour Livia, qu'il était persuadé qu'il finirait ses jours avec elle. La possibilité que cela ne s'arrête pas lui avait semblée bien séduisante...pendant quelques temps seulement. Il avait vu assez de nouveaux nés en difficulté pour savoir que ce n'était pas une décision à prendre à la légère, et il savait également que Livia ne voulait pas le faire passer par ça et il ne le lui demanderait pas.

Jimmy secoua la tête et reporta son attention sur la discution entre les deux vampires. Se sentant observé, il se tourna discrètement et croisa le regard du client de la table à côté, son regard allant de Livia à Einar avant de revenir vers lui. Pas besoin de lui demander ce qui le tracassait, Jimmy le savait déjà : deux vampires et un humain ? Etait il à ce point désespéré ? Ou bien un pervers vraiment mal foutu ? Il secoua la tête et se retourna vers ses compagnons de table, alors que Livia mettait carte sur table quant aux intentions du VRA.

avatar


Féminin ➝ inscrit sur BR depuis le : 08/05/2011
➝ posts : 174

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le plan du jour [Livia et Jimmy]


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Le plan du jour [Livia et Jimmy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Go Habs Go - Simple Plan» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens» Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail» Jimmy Jaccobs Vs The Rock» A TOUS CEUX QUI PENSE CHAQUE JOUR EN BIEN POUR CE PAYS
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BABYLON.RISES :: ⊰ chapitre un :: Passé-
Sauter vers: