Partagez|

✁ Une rose dans la misère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageAuteur
MessageSujet: ✁ Une rose dans la misère Mar 31 Mai 2011 - 22:21

Euphrosine Garance Malzieu
« Si la plupart de mes congénères changent leur nom, il n'en va pas de même pour moi.
J'accepte ma nature mais j'aime me rappeler ma vie d'humaine, me souvenir d'où je viens et ce que j'étais.
Cela me permet de ne pas céder à des instincts bien trop primaires à mon goût »
âge : 20 en apparence, 352 en réalité. Que le temps passe vite ! ; ➝ date et lieu de naissance : Un 20 juillet 1662 dans un grand manoir perdu au milieu de la campagne parisienne ; ➝ profession/études : Officiellement je travaille au bar à vampires le Plasma 501, officieusement je veille sur Izzie Beckett et sert d'agent de liaison entre elle et Angus. En temps normale je me serrais abstenue de fréquenter aussi activement la communauté vampirique de la ville, même si la compagnie de mes congénères peut souvent s'avérer très distrayante, mais la situation de mon amie m'inquiète réellement et je ne parviens pas à apprécier notre "patron". ; ➝ orientation sexuelle : Lorsque l'on est immortelle on dispose de tout le temps nécessaire afin d'expérimenter un nombre incalculable de choses. Ainsi je peux affirmer, malgré quelques bons moments, être hétérosexuelle ; ➝ groupe : Je ne regrette absolument pas le fait d'être devenu vampire. Je considèdre ma transformation comme une deuxième chance qui m'a permise d'échapper à une existence monotone, triste, dure et de faire mon deuil ;

avatar : Astrib Bergès-Frisbey ➝ prénom/pseudo : C'est une question piège n'est ce pas ? Et bien je ne tomberais pas dans le panneau, mouhaha ! ➝ fille ou garçon ? Une fille, même si parfois ma mère en doute quand je fais preuve de beaucoup d'élégance ; ➝ code du règlement : code ok (rabat-joie ! On l'aime trop notre code... XD) ; ➝ où avez-vous connu le forum ? C'est une chose qui ne se demande plus depuis le temps ; ➝ un dernier petit mot ? Pitié ne me traité pas de folle, je sais, je sais...
© tumblr


La saison idéale ? L'automne et ses feuilles orangées qui tombent petit à petit en tourbillonnant lentement et qui jonchent le sol. Tapis craquant délicieusement sous les pieds.
L'objet idéal ? Je ne suis pas matérialiste, tout au long de ma vie j'ai voyagé sans me préoccuper des biens que j'acquérais et que je laissais ensuite derrière moi. Ainsi, je me contenterais de citer de petites choses que j'ai été ravie de voir apparaître au fil des années : l'aspirine, les tampons, les lentilles de contact, les capotes et les DVD
L'amant idéal ? Jensen Ackles. Oui je sais, cela peut paraître terriblement superficielle venant d'une vampire de plusieurs siècles mais je ne peux résister quand il apparaît à l'écran.
Le lieu idéal ? Ici et là, qu'importe ? Je suis chez moi partout où je vais !
Le plat idéal ? Pour un vampire, un humain apeuré dont le sang est gorgé d'adrénaline représente un véritable festin. A l'époque je ne pouvais me contrôler et j'appréciais la chasse. Affirmer qu'aujourd'hui ce n'est plus le cas serait un mensonge, mais je préfère de loin les humains consentants qui prennent soin d'eux. Si je devais choisir, se serait du sang animal et non celui de l'individu qui se rend régulièrement au Mc Do' du coin.

    j'aime ; la découverte, les voyages, le sang, regarder un bon film dans mon salon, le sexe, vivre, jouer avec une mèche de mes cheveux, la liberté, la lumière, dessiner, la lumière, passer la plupart de mon temps au cinéma de Monroe et taquiner son vieux propriétaire...
    ➝ j'aime pas ; parler de mon passé, les humains fascinés par les vampires, qu'un parfait ignorant critique un excellent film, Twilight (des vampires qui brillent... Sérieusement ?!!!), les comédies musicales, les sirènes...


Dernière édition par Euphrosine Malzieu le Lun 12 Sep 2011 - 18:45, édité 7 fois

avatar


Féminin ➝ inscrit sur BR depuis le : 31/05/2011
➝ posts : 162

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ✁ Une rose dans la misère Mar 31 Mai 2011 - 22:21




Go ahead and sell me out and I’ll lay your shit bare See how I leave with every piece of you Don’t underestimate the things that I will do There’s a fire starting in my heart Reaching a fever pitch And it's bringing me out the dark

Je m’allongeais sur le dos tout en reniflant et en tirant vivement sur l’épaisse couverture pour qu’elle monte à hauteur de ma bouche. En fixant les moulures qui décoraient le plafond, je songeais au tournant qu’avait pris ma vie et à quel point tout était si différent à présent. En me mariant il y a six mois à un homme que je ne connaissais absolument pas, je ne faisais qu’obéir à mes parents, soucieux de mon avenir. En vérité ils ne souhaitaient qu’une chose, que j’accomplisse mon devoir que me conférait mon sang et mon rang et ce, sans faire d’histoire. A l’annonce de cette décision mon monde s’écroula. Je cherchais à faire changer d’avis ma famille, je tempêtais, argumentais et tentais même de m’enfuir. Une action qui ne servit à rien puisque l’on ne s'en rendit même pas compte, et pour cause, j’avais rebroussé chemin. Je m’étais comportée en lâche et aujourd’hui je le regrettais. Je tournais la tête et constatais qu’une douce lumière orangée filtrait à travers les rideaux fermés devant une fenêtre qui recouvrait une bonne partie du mur. Cela faisait plus de cinq jours que je gardais le lit, victime de la fièvre et j’en avais assez. Rejetant les draps, je me redressais prudemment et soupirais d’aise quand mes pieds entrèrent en contact avec le sol glacé. J’entourais mes épaules d’un châle et sorti de cette prison dorée pour rejoindre la cuisine. Pour la première fois depuis longtemps je mourrais de faim et salivais à l’idée de manger une simple bouchée de pain. Bientôt j’atteignis les appartements du Duc que je n’avais pas vu depuis le début de ma convalescence, ce qui ne me surprenait pas étant habituée à son indifférence et son mépris. Une attitude que je ne comprenais pas et qui m’énervait passablement d’autant plus que je n’avais pas demandé à l’épouser. Je ralentis pour finalement m’immobiliser devant la porte entrouverte et tendis l’oreille. Des bruits, que je n’arrivais pas à identifier, me parvenaient faiblement, attisant ma curiosité. J’entrais dans le bureau sans y avoir était invitée et réalisait que les sons venaient de la bibliothèque.Sur la pointe des pieds je m'avançais vers une deuxième porte, collais mon œil sur la serrure puis reculais, déçue de ne rien apercevoir à cause de la clef bien à sa place. Hésitant quelques instants, je me mordis la lèvre inférieure. Puis le bruit d’un objet qui se brisa sur le sol retentit ainsi qu’un bruit de gorge. Ni tenant plus, j’entrebâillais la porte et me figeais, mon cerveau refusant d’interpréter ce que je voyais. Les larmes me montèrent aux yeux alors que j’observais deux hommes nus appuyés contre l’une des nombreuses étagères de la pièce. « Euphrosine ! » Le Duc se pencha et remonta vivement son pantalon avant d’effectuer quelques pas vers moi. Je gémis, me retournais et m’enfuie, courant comme si ma vie en dépendait pour m’enfermer dans ma chambre. A l’époque, l’homosexualité était un secret de polichinelle inavouable, d’ailleurs aucun terme n’existait pour nommer ce genre de relation. J’étais jeune, choquée, je ne comprenais pas. « EUPHROSINE OUVREZ-MOI ! » Mon époux martelait à ma porte, hurlant de l’autre côté, proférant des menaces et m’insultant de noms qui faisaient partis d’un autre vocabulaire que le mien. Terrifiée j’éclatais en sanglot, une main devant ma bouche pour que cela ne s’entende pas. Je passais le reste de la nuit recroquevillée dans un coin et quand j’osais sortir, c’était toujours accompagné, refusant la moindre discussion avec le Duc. Ce dernier finit par me laisser en paix, s’en doute car il comprit que je n’oserais jamais dire quoique se soit. De même, il ne m’adressa plus la parole à moins qu’il en fût forcé. Cerise sur le gâteau, je revis souvent l’homme avec lequel je l’avais surpris. Il semblait s’amuser de la situation et ne manquait jamais de m’adresser un sourire affable. Cette année là, je pensais que ma vie n’aurait pu être pire. Évidemment je me trompais.

◮◮

Un rayon de soleil traversa la pièce et vint frapper douloureusement mon visage. Je redressais la tête et n'entrouvrit que légèrement mes paupières, tentant de me protéger derrière mes longs cils. L’aube d’un nouveau jour été en train de naître sans que je ne remarque le retrait de la nuit. J'avais l'impression de flotter dans un autre monde sans consistance aux couleurs teintées de gris. Le temps n’avait plus aucune emprise sur moi car il ne pouvait exercer son contrôle au-delà de certaines frontières. Sur une simple chaise en bois installée au centre de la pièce, j'étais prostrée depuis des heures et refusais la présence ou l’aide de quiconque, m'interdisant de jeter un regard à la multitude de toiles aux couleurs chatoyantes qui m'entourait et que j'avais peint moi-même. Ces peintures bien trop vives et joyeuses m’agressaient dans mon malheur, me blessaient, me répugnaient et me rappelaient ce qu’était la vie. Hors la vie je n’en voulait plus. Non je souhaitais de tout mon être que la mort m’accueille à son tour dans une étreinte glaciale. Ce désir si insistant, si violent se manifestait en vagues brulantes qui parcouraient mon corps. Il menaçait de déborder à tout instant et c’est non sans peine que je le contenais en même temps que des sanglots qui roulaient dans ma gorge sans jamais franchir la barrière de mes lèvres. Rester immobile, ne pas craquer, juste attendre. Je remontais mes jambes contre ma poitrine, les entourais de mes bras et enfouis mon visage dans le creux formé par mes genoux. Les portes grincèrent sur leurs gonds et des bruits de pas résonnèrent dans la pièce, je ne relevais pas la tête pour identifier la personne qui me faisait fasse, connaissant par cœur ce parfum ainsi que le son produit par ses bottes frappant sèchement le sol. Je sentais le regard du Duc peser sur moi et n'eus pas besoin de le dévisager pour deviner le dégoût et le mépris qui dessinaient ses traits. Cette aversion s’intensifia sans doute lorsqu’il remarqua le sang qui souillait toujours ma robe de chambre, mes jambes et même mes mains. « Ne croyez vous pas avoir suffisamment attiré la honte sur mon nom en donnant naissance à un fils mort-né ? Ne pensez-vous pas cela assez suffisant pour que vous vous enfermiez toute la nuit dans cette pièce, encore vêtue de ces guenilles ? » Il s’était exprimait avec calme et détachement mais la haine contenue avec peine vibrait dans chacun de ses mots. Je me redressa et observais avec détachement ce mari que je n’avais jamais considéré comme tel, que j'avais décidé de détester dès notre première rencontre. « Vous allez vous lever, vous laver et vous habiller. Ne quittez pas votre chambre tant que mes invités seront en visite au Château. Je ne saurais supporter une seconde de plus votre attitude. » Les poings serrés, les sourcils froncés, il fulminait littéralement de rage. Je me demandais pourquoi il faisait tant d'effort pour ne pas hurler, me cracher sa haine en plein visage. En temps normal, il lui en fallait moins que cela pour sortir de ses gonds. « Vous sentiriez vous encore plus honteux si vos invités découvraient vos partenaires de jeux ? » Visiblement cette phrase suffit à faire sauter le bouchon. Le Duc m'empoigna afin de me porter à sa hauteur et me gifla aussi fort qu'il le pu. Je m'effondrais sur le sol sans esquisser le moindre geste pour me défendre ou même protester. La bonne se précipita alors pour me protéger et l'empêcher de ruer mes côtes de coups. La joue appuyée sur le carrelage froid, je ne prit pas la peine de réprimer un rire frôlant l'hystérie. « Pauvre folle ! » Tournant les talons, il quitta la pièce sans un regard en arrière. Folle ? Oui, c'est ça. Folle de chagrin...

◮◮

La vie avait perdu de son intérêt et les disputes avec le Duc étaient toujours aussi nombreuses. Les seules accalmies dont je disposais prenaient forme à travers des silences pesant et lourds de sens. Je ressentais le besoin de m’évader pour au moins une heure ou deux, loin de lui, loin de tout. Je resserrais mon châle autour de mes épaules d'un geste machinal, sans vraiment prêter attention à la fraîcheur de l'automne qui me mordillait les joues. J'avais cru, il y a plusieurs mois de cela, que Dieu m'offrait un être auquel me raccrocher. Une échappatoire, un petit bonheur à l’état pur. Mais je me trompais, forcée aujourd'hui de faire le deuil d'un fils que je n'ai jamais connu. Pourquoi ? Une interrogation qui revenait encore et toujours, une question dont je ne trouvais la réponse. Pourtant je continuais de me la poser, chaque soir au même endroit, agenouillée dans l’herbe humide. Je posais une main sur mon cœur car ce dernier battait trop fort, bien trop fort… Mon souffle s’accéléra, les larmes coulèrent et je perdis tout contrôle. Les sanglots que je retenais jusqu'alors se déployèrent hors de ma gorge qui émettait des sons étranglés. Je ne sais pas combien de temps je restais ainsi, mais je finis par me rendre compte que j'avais roulé sur le sol et que je braquais mon regard sur la lune, plus brillante que jamais. Puis un bruit sur ma droite me ramena totalement à la réalité. Je tournais lentement la tête et scrutais les ténèbres. Alors je me relevais, observant une silhouette inconnue et à demie éclairée. Un homme, c'était la seule chose dont j'étais sûre « Qui êtes vous ? » L'ombre ne répondit pas mais s'avança d'un ou deux pas et instantanément je reculais. « Que voulez-vous ? » Une veine tentative, un rire moqueur. Je cessais d'être idiote, tournais les talons et m’enfuis le cœur battant à mes tempes. Je ne l'entendais pas, je ne le voyais pas, mais je savais qu'il était là. Mes jambes ne me portèrent pas assez vite et c'est sans peine que mon assaillant me rattrapa. Tout se déroula si vite à partir de ce moment, que mes souvenirs se font aujourd'hui vagues. Comme dans les livres qu'il m'arrivait de lire, je n'eus pas le temps de crier, juste d’apercevoir son visage avant qu’il trouve refuge au creux de ma nuque. Je ne comprenais pas ce qui se passait, j'avais simplement conscience que cela n’était pas normale. Une pensée lucide que j'écartais en réalisant que ma mort tant désirée était proche. Une autre la remplaça, salvatrice pour moi, misérable pour les autres. Je ne cherchais plus à me libérer de son étreinte, j’arrêtais de me débattre, de frapper son torse. Je m’abandonnais totalement à mon meurtrier et attendis. J'aurais voulu le remercier, lui dire que ce n’était pas grave, qu'il avait choisi la bonne personne ce soir. Mais il était trop tard. La vie s’échappait, j'expirais mon dernier souffle, fermais les yeux et… mourus.

◮◮

Assise sagement au bord du lit, les jambes croisées, je retirais ma veste en la faisait glisser le long de mes bras. Donovan referma la porte derrière lui, s’immobilisa et prit le temps d’observer la pièce. Fraîchement arrivée à Babylon je ne m’étais pas encore mise à la recherche d’une maison ou d’un appartement, incertaine de rester très longtemps dans les parages. Je l’avais donc emmené dans ma chambre d’hôtel qui disposait de tout le confort nécessaire à notre future activité. Je m’amusais de sa curiosité, de son regard qui parcourait la pièce comme s’il voulait en mémoriser chaque détail. J’attrapais un cousin et l’installais sur mes genoux avant de le caresser machinalement, appréciant le contact doux du tissu. Pensive, je penchais légèrement la tête de côté en me demandant pourquoi j’avais tout de suite apprécié cet humain. « Tu n’as qu’une valise. » Etait-ce sa jeunesse qui m’attirait ? La façon dont je voyais en lui l’adolescente que j’aurais pu être au 21ème siècle ? « Oui » Ou son franc parlé ? Le fait qu’il s’était dirigé vers moi sans aucune hésitation et qu’il avait planté son regard droit dans le mien ? « Ce n’est pas beaucoup non ? Je veux dire, tu es un vampire… Et une femme. » A bien y réfléchir, je ne pense pas. « J’aime voyager léger. » Je me levais, m’approchais et posais ma main sur son épaule. Mon plaisir grandit alors que j’entendais les battements de son cœur s’accélérer. Sans rompre le contact je me mit à tourner autour de lui et souris en trouvant enfin une réponse à ma question. Si je n’avais pas renvoyé Donovan auprès de papa et maman, c’est parce qu’il me rappelait cet islandais qui savait si bien se servir de ses mains. Indignez-vous si cela vous chante mais Stefán est définitivement l’un des rares humains à avoir marqué ma mémoire. J’interrompis le flot de mes pensées et me plaçais devant lui. Mes doigts se perdirent dans ses cheveux blonds et mes lèvres effleurèrent doucement les siennes. « Es-tu venu ici pour parler chiffons ? » Je passais un coup de langue rapide dans son coup et le senti frissonner. « Non » Sa voix était devenue roque et ses mains empoignèrent fermement ma taille, trouvant le chemin jusqu’à ma peau. Les miennes descendirent, traçant des cercles sur sa poitrine, son ventre puis la droite empoigna sa ceinture. « Tu aimes quand c’est violent ? » La gauche effleura alors cette partie si sensible et je sus qu’il était content d’être avec moi, très content même. « Je suis toujours partant pour de nouvelles expériences » « Bonne réponse » Nous perdîmes le contrôle à partir du moment ou nos bouches s’écrasèrent l’une contre l’autre.


Dernière édition par Euphrosine Malzieu le Jeu 2 Juin 2011 - 18:00, édité 6 fois

avatar


Féminin ➝ inscrit sur BR depuis le : 31/05/2011
➝ posts : 162

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ✁ Une rose dans la misère Mar 31 Mai 2011 - 22:24

Laughing Laughing Laughing Laughing
Re-Bienvenue tongue elle est quand même mimi cette petite frenchy

Invité


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ✁ Une rose dans la misère Mar 31 Mai 2011 - 22:34

GARANCE !
J'adore ta faiblesse Lisa !
Et Jensen Ackles est un excellent amant ! Razz

_________________

YOU'RE SO SUPERSONIC. Wanna feel your powers. Stun me with your laser. Your kiss is cosmic, every move is magic. You're from a whole other world, a different dimension.

avatar


Féminin ➝ inscrit sur BR depuis le : 25/05/2011
➝ posts : 420

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ✁ Une rose dans la misère Mer 1 Juin 2011 - 9:42

Merci Corpsie ! Ne jamais se fier aux apparences voyons Wink

Maëva Tu as intérêt à surkiffer la dernière anecdote, c'est ton mp qui m'a inspiré quand tu as parlé de faire " des folies de nos corps " Laughing

avatar


Féminin ➝ inscrit sur BR depuis le : 31/05/2011
➝ posts : 162

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ✁ Une rose dans la misère Mer 1 Juin 2011 - 12:01

Ouuuuuuuuuuuuuuuuuuh... Donovan est en chaleur ! Laughing
J'adore <3

_________________

YOU'RE SO SUPERSONIC. Wanna feel your powers. Stun me with your laser. Your kiss is cosmic, every move is magic. You're from a whole other world, a different dimension.

avatar


Féminin ➝ inscrit sur BR depuis le : 25/05/2011
➝ posts : 420

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ✁ Une rose dans la misère Mer 1 Juin 2011 - 19:49

    Han mais t'es la Garance de Donovan en fait

    Astrid lui va bien I love you
    Bienvenue

Invité


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ✁ Une rose dans la misère Jeu 2 Juin 2011 - 7:25

Laughing Tu vas avoir un lien direct avec Atia. Désolée, il ne sera pas positif. NON MAIS !
Reeeeeee !!!!

_________________
as my life flashes before my eyes, i'm wondering will i ever see another sunrise? so many won't get the chance to say good-bye but it's too late to think of the value of my life. you can see it through my chest. said i'm terrified but i'm not leaving this time.

avatar


➝ inscrit sur BR depuis le : 31/03/2011
➝ posts : 523

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ✁ Une rose dans la misère Jeu 2 Juin 2011 - 8:42

Ah ouais, on passe dans le camp adverse maintenant?
Rebienvenue, tu es belle en Astrid I love you

Invité


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ✁ Une rose dans la misère Jeu 2 Juin 2011 - 8:57

Re-bienvenue, dans le côté obscur.
Bonne chance pour ta fiche. (a)

avatar


Masculin ➝ inscrit sur BR depuis le : 15/05/2011
➝ posts : 83

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ✁ Une rose dans la misère Jeu 2 Juin 2011 - 10:03

Maëva c'est de ta faute !
Merci ma Bule, pas trop jalouse ? xd
Livia en gros on arrivera jamais à avoir un lien positif entre nos personnages. Si c'est pas malheureux !
Gurgi ouiiiii je sais, je devrais avoir honte mais je n'ai pas résisté à Garance I love you
Merci Jules c'est incroyable pour ceux qui me connaissent mais j'ai presque finit donc ça devrait aller ^^

avatar


Féminin ➝ inscrit sur BR depuis le : 31/05/2011
➝ posts : 162

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ✁ Une rose dans la misère Jeu 2 Juin 2011 - 10:28

C'est qu'elle est bien mignonne, la vampirette ! Re-bienvenue !

avatar


Féminin ➝ inscrit sur BR depuis le : 26/05/2011
➝ posts : 205

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ✁ Une rose dans la misère Jeu 2 Juin 2011 - 11:14

C'est toi qui voulait la faire ! tongue
J'avais pas prévu de la faire en scénario avant un bon moment... Mais j'suis contente que tu l'es pris ! T'es beeeeeeeeeelle !
Viiiiiii... Tu l'écris vite Garance, c'est trop cool ! =D

_________________

Nous sommes ce que nous pensons. Tout ce que nous sommes résulte de nos pensées.
I couldn’t spill my heart. My eyes gleam looking in from the dark. I walk out in stormy weather. Hope my words keep us together. Steady walking but bound to trip. Should release but just tighten my grip.

avatar


Féminin ➝ inscrit sur BR depuis le : 31/03/2011
➝ posts : 1290

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ✁ Une rose dans la misère Jeu 2 Juin 2011 - 12:57

Euphrosine Malzieu a écrit:
Merci ma Bule, pas trop jalouse ? xd

    Je vais survivre. Je crois Laughing Tu me laisses les avatars médiévaux et je te laisse les contemporains, et on pose un brevet pour la propriété d'Astrid. Ca te va ?

Invité


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ✁ Une rose dans la misère Jeu 2 Juin 2011 - 13:17

Ça me paraît être un bon compromis I love you

avatar


Féminin ➝ inscrit sur BR depuis le : 31/05/2011
➝ posts : 162

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ✁ Une rose dans la misère Jeu 2 Juin 2011 - 13:18

    On est d'accord alors I love you

Invité


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ✁ Une rose dans la misère Jeu 2 Juin 2011 - 13:26

Ooooh, il était pas si négatifs que ça jusqu'à présent.

Invité


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ✁ Une rose dans la misère Jeu 2 Juin 2011 - 18:15

Sur l'ancienne version nos personnages on juste faillit s'entretuer lors d'une intrigue je te rappel Laughing

J'ai finis ma fiche I love you Je reviens dans 5min, le temps d'aller inscrire ça dans mon livre (personnel) des records !

avatar


Féminin ➝ inscrit sur BR depuis le : 31/05/2011
➝ posts : 162

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ✁ Une rose dans la misère Jeu 2 Juin 2011 - 18:28

Tut tut tu tututulu ! *sifflote*
VOUI ! VOUI ! VOUI !
Validation immédiate et avec grand joie !



T'es trop forte !

_________________

YOU'RE SO SUPERSONIC. Wanna feel your powers. Stun me with your laser. Your kiss is cosmic, every move is magic. You're from a whole other world, a different dimension.

avatar


Féminin ➝ inscrit sur BR depuis le : 25/05/2011
➝ posts : 420

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ✁ Une rose dans la misère Jeu 2 Juin 2011 - 18:31

La meuf en plein dans sa période gif Laughing
Merciiiiiiiiiiiiiii I love you Merci mais j'espère que cela ne s'éloigne pas trop de ta vision initiale du personnage, il ne faut pas hésiter à me le dire si quelque chose ne va pas hein ^^

avatar


Féminin ➝ inscrit sur BR depuis le : 31/05/2011
➝ posts : 162

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ✁ Une rose dans la misère Jeu 2 Juin 2011 - 18:33

Attends, t'as pas encore vu les meilleurs ! Razz
T'es vu celui en signature sur Prelude ? Laughing

J'avais aucune idée pour l'instant pour Garance, je voulais la faire plus tard. Mais elle est parfaite ! =D Avec ses failles et tout, ça me va parfaitement <3

_________________

YOU'RE SO SUPERSONIC. Wanna feel your powers. Stun me with your laser. Your kiss is cosmic, every move is magic. You're from a whole other world, a different dimension.

avatar


Féminin ➝ inscrit sur BR depuis le : 25/05/2011
➝ posts : 420

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ✁ Une rose dans la misère Jeu 2 Juin 2011 - 18:40

Je vais être vulgaire mais... PUTAIN !!! Ton poste + ton avatar + le gif... Tu veux que je meurs en fait c'est ça ? Je ne sais pas comment réagir, sauter dans tous les sens ou faire une crise cardiaque xddd

Bon, ça va alors ^^

avatar


Féminin ➝ inscrit sur BR depuis le : 31/05/2011
➝ posts : 162

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ✁ Une rose dans la misère Jeu 2 Juin 2011 - 18:47

Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil AH AH AH ! J'ai tout fait exprès ! Dès que je suis tombée sur ça, j'ai fais bon la Blodwyn là, elle va perdre sa culotte. Laughing

http://prelude-to-dawn.forumactif.org/t819-le-temps-passe-les-choses-evolues-mais-rien-ne-change#23736 > Pour ceux qui veulent suivre le délire. =D

Voui, elle est parfaite ! Donovan a très hâte de la retrouver pour le coup <3

_________________

YOU'RE SO SUPERSONIC. Wanna feel your powers. Stun me with your laser. Your kiss is cosmic, every move is magic. You're from a whole other world, a different dimension.

avatar


Féminin ➝ inscrit sur BR depuis le : 25/05/2011
➝ posts : 420

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ✁ Une rose dans la misère Jeu 2 Juin 2011 - 19:33

Qu'on m'excuse d'un peu briser le trip, mais je ne comprends plus rien. Prelude to dawn est mort ou en vie, en fait ? Me sortez pas que c'est un forum mort-vivant façon vampire. Arrow

avatar


Féminin ➝ inscrit sur BR depuis le : 26/05/2011
➝ posts : 205

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ✁ Une rose dans la misère Jeu 2 Juin 2011 - 19:40

LOL. On n'accepte plus les inscriptions dessus mais certains membres continuent certains rp's. Genre notre rp Blodwyn/Declan a commencé le 29 juillet dernier. XD
C'est un mort-vivant quoi. lol. ^^

edit : Désolée si on vous embête avec ça. Vraiment. Mais ça devient chaud bouillant entre les deux donc forcément. Vraiment désolée Je vais essayer de garder mes gifs salaces pour les mp's. Vraiment, je m'excuse

_________________

Nous sommes ce que nous pensons. Tout ce que nous sommes résulte de nos pensées.
I couldn’t spill my heart. My eyes gleam looking in from the dark. I walk out in stormy weather. Hope my words keep us together. Steady walking but bound to trip. Should release but just tighten my grip.

avatar


Féminin ➝ inscrit sur BR depuis le : 31/03/2011
➝ posts : 1290

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ✁ Une rose dans la misère


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

✁ Une rose dans la misère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Sans l'aide de la diaspora, Haïti sombrerait dans la misère» Envie de jouer, très cher ?... [PV ; Zeyros]» La galerie des avatars» On n'apprend pas à connaître le coeur d'un frère quand on n'a pas fait appel à lui dans la misère. [PV Esprit des Songes.]» Une Rose dans une Main d'Or
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BABYLON.RISES :: Présentations des anciens membres-
Sauter vers: