Partagez|

Wanna be a victim, ready for abduction [G&D]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Wanna be a victim, ready for abduction [G&D] Ven 3 Juin 2011 - 22:37

I got a dirty mind, i got filthy ways. Welcome to the danger zone.


garance & donovan

« T’es sûr qu’on peut pas nous voir ?
- Quinn, on est au beau milieu des montagnes, c’est mort quoi !
- Mais t’es sûr ? Avec tous les vampires qui courent par ici… J’ai la trouille.
- S’attaquer à des humains de nos jours, c’est risqué pour eux.
- On peut pas rentrer chez toi ?
- Et pourquoi pas chez toi ?
- Mes parents me tueraient…
- Alors, on est mieux à la belle étoile non ?
- Vi, c’est joli ici…
- Et puis la voiture est pas loin. T’inquiète. J’ai un fusil au cas où dedans.
- T’auras le temps d’aller le prendre ?
- Dis moi, t’es sûre d’avoir 20 ans ?
- Pourquoi tu dis ça ?
- On dirait un gosse. C’est pas toi qui disais que t’aller me violer ? Et là tu fais ta chochotte !
- Mais euuuh… Je ne pensais pas en plein nature.
- Pas ma faute si j’ai du arrêter la voiture parce que cette chère Quinn ici présente a commencé à me faire une fellation. Tu gâches un peu tout là.
- Désolée Donovan. » Le dénommé Donovan soupira avant d’enfoncer les mains dans les poches de son jean. S’il avait su, il ne se serait pas arrêté. Voilà qu’il était obligé de réconforter une fille apeurée alors qu’il voulait juste passer du bon temps. Et puis il n’avait rien demandé à la base, c’est Quinn qui l’avait chauffé. Donovan shoota dans un caillou. Rien de pire qu’un mec frustré. Il se sentait trahi. C’était peut être exagéré mais Donovan ne trouvait pas ça humain que Quinn ai peur de se faire attaquer par un vampire alors qu’elle faisait tout pour les attirer avec sa jupe courte, ses deux airbags et son pendentif en toc qui disait mords-moi. C’était plutôt paradoxal ensuite d’en avoir peur.

« Je te ramène ? Ou t'as décidé que j'allais te réchauffer ? » demanda Donovan après quelques secondes de silence. Il jeta un coup d'oeil à sa montre avant de poser son regard sur la fille du soir. La nuit était tombée mais il n'était pas encore minuit. On était samedi. Avec un peu de chance, il pourrait rejoindre ses potes et sortir en boîte pour se trouver une vraie femme.

« Ben c'est que... T'es mignon quoi, les filles disent du bien de toi. J'voulais bien coucher avec toi moi...
- C'est bien gentil tout ça mais t'as perdu toute crédibilité depuis environ dix minutes... » dit-il en tapotant sa montre avec son index. Quinn baissa le regard et resserra un peu plus son chandail contre sa poitrine. Donovan roula des yeux. C’était encore une gamine. Même Atia et Abigail étaient plus courageuses qu’elle alors qu’elles étaient plus jeunes. Il souffla et la jeune femme s’éloigna de lui, se dirigeant à grandes enjambées vers la voiture. Donovan la suivit sans un mot passant la capuche de son sweat sur sa tête. Quinn était déjà loin devant lui lorsqu’il l’entendit pousser un cri. Donovan releva immédiatement la tête. Qu’est-ce qu’elle a encore ? Il soupira mais le cri se renouvela et il se décida à accélérer le pas. Lorsqu’il arriva à sa voiture, ses yeux s’agrandirent et il se rapprocha de Quinn pour lui dire de se calmer.

« Il... Il... Il est mort ?
- Éventré comme il est ? Non non... Tu vois pas, il te fait un clin d'oeil là ! » Le coup qu'il reçu sur le bras lui indiqua que sa blague n'était pas drôle et Donovan fit signe à la jeune femme de grimper dans la voiture. Quinn ne se fit pas prier et prit soin de verrouiller toutes les portières, se blottissant contre le siège passager. Donovan n'était pas un peureux de nature. Il n'appréciait certes pas réellement la vue du cerf étripé sur le capot de la voiture que lui avait prêté son père mais il avait participé à de nombreuses parties de chasse et les animaux morts ne lui faisaient plus grand chose. Aussi il remonta ses manches et entreprit de dégager l'animal. Il trouvait la blague assez nulle mais vu que la soirée tendait à être nulle, cela ne l'étonnait guère qu'une couille comme cela arrive. Il était blasé et hyper consterné. Perdu dans ses pensées, il n'eut pas le temps de réagir lorsqu'il fut happé par l'arrière à une vitesse trop élevé pour être celle d'un humain. Finalement, la soirée s'annonçait encore plus merdique qu'elle ne l'était déjà...


_________________

YOU'RE SO SUPERSONIC. Wanna feel your powers. Stun me with your laser. Your kiss is cosmic, every move is magic. You're from a whole other world, a different dimension.


Dernière édition par Donovan Pierce le Sam 4 Juin 2011 - 11:52, édité 1 fois

avatar


Féminin ➝ inscrit sur BR depuis le : 25/05/2011
➝ posts : 420

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Wanna be a victim, ready for abduction [G&D] Sam 4 Juin 2011 - 11:38

They say be afraid, You're not like the others, Futuristic lover

J’étais appuyée contre un arbre, de l’autre côté du parking, observant d’un air dubitatif le bâtiment qui abritait le bar de Monroe. Une heure plus tôt j’avais quitté mon appartement, bien décidée à ne pas rester enfermée et à faire quelque chose de ma soirée. Depuis mon arrivée dans cette ville il y a quelques mois je n’avais pas rencontré grand monde mais cela ne me dérangeait pas outre mesure, la solitude étant une compagne que je connaissais bien et que j’appréciais à l’instar de la plupart des membres de mon espèce. Et pour cause, rares sont les vampires qui évoluent en groupe et que j’ai eu l’occasion de rencontrer en l’espace de trois cent cinquante deux ans d’existence. Généralement, il s’agit des plus vieux qui finissent par trouver le temps long et par s’ennuyer. Personnellement je ne nous pense pas capable d’une loyauté indéfectible, trop de choses peuvent se passer lorsque l’on ne peut mourir et voir le bout du tunnel. Je ne dis pas que je ne crois pas en de belles amitiés, non, c’est juste qu’il arrive à un moment où on ne supporte plus l’autre et qu’il est impossible d’avoir une conversation des plus banale sans se bouffer la gueule (ou sens littéral comme au sens propre, il faut croire que l’on ne fait jamais dans la demie mesure). Les humains sont exactement pareils, la seule différence est que pour nous, cette période apparaît tard et peut ne jamais se terminer. Finalement je rebroussais chemin, laissant derrière moi les éclats de rires et l’odeur insistante du tabac et de l’alcool. Je n’étais pas d’humeur à supporter la haine, la fascination ou encore la curiosité mal placée des humains. Je ne me faisais pas confiance pour garder mon calme, bien trop ravie de trouver une excuse pour envoyer un corps se briser contre un mur. Les vampires ne dorment pas, mais si je m’étais levée ce matin là, cela aurait été du pied gauche. Assurément.

Le liquide chaud emplit ma bouche et se déversa dans ma gorge tendit que j’aspirais goulument. Mes paupières papillonnèrent puis se fermèrent et mon esprit ne se concentra plus que sur une chose : Le sang. Mes bras emprisonnaient ma victime dans un étau impossible à briser et pourtant elle continuait de se débattre. Son envie désespérée de vivre attisa mon excitation et je raffermis ma prise, lui brisant sans doute deux ou trois côtes au passage mais je n’en avais cure et très franchement, m’en rendis à peine compte. Je drainais son corps et quand il n’y eu plus une goutte pour me sustenter je rejetais négligemment l’enveloppe vide d’intérêt. Le cerf n’était pas ma nourriture favorite, loin de là mais les temps ont changé. Je tirais la langue mécontente de l’arrière goût qui se faisait toujours insistant, comme lorsque vous croquez dans une pomme farineuse et que la sensation refuse de s’estomper. J’en étais là dans mes pensées (rien de bien intéressant, on est d'accord) lorsqu’une voix familière attira mon attention. Je ne m’y pas longtemps à comprendre ce que Donovan fichait dans un coin aussi paumé et souris de l’ironie de cette situation. Les humains étaient loin de moi mais c’était tout de même un comble de le retrouver ici après avoir passé environ un mois à éviter le jeune homme. Je le savais que j’aurais du partir sans perdre de temps mais non, à la place je commis l’erreur d’écouter leur conversation et sentis une vague de colère m’emplir. Ne me demandez pas pourquoi, moi-même je n’aurais pu expliquer ce que je ressentais et surtout pourquoi. D’ailleurs si l’on m’avait posé la question à cet instant j’aurais affirmé être indifférente. Quoiqu’il en soit je saisis l’un des cadavres qui jonchaient le sol, me rendis silencieusement sur les lieux et déposais le cerf éventré sur le capot de la voiture. Oui, je sais. Très mature comme réaction pour un vampire de mon âge mais les cris et l’expression de Quinn ne me fit regretter en rien d’avoir été très con. Cette dernière s’enferma dans la voiture tandis que Donovan entreprenait de déplacer le corps. Cette fois-ci, je ne pris même pas la peine de réfléchir lorsque je le tirais subitement en arrière et le fit tomber sur le dos. « Bouh ! » Je me redressais en riant et pris appui sur la voiture en dévisagea le jeune homme toujours étendu sur le sol. « Tu devrais voir ta tête » Un bruit attira mon attention et je croisais le regard de Quinn à travers le pare brise. Alors j’ouvris la portière et détaillais celle qui se recroquevillait aussi loin qu’elle le pouvait. Encore un peu et elle fusionnait avec le siège. « Elle est jolie… Quoique que légèrement disproportionnée » Comment faisait-elle pour ne pas tomber en avant avec une poitrine pareil ? J’allais m’éloigner quand j’aperçus son collier. J’entrais dans l’habitacle et rampais de façon délibérément lente, la laissant imaginer le pire. Je tendis ma main vers son coup et elle couina, pathétique. « Évite de porter ce genre de collier si tu n’es pas prête à le faire. Les vampires ont tendance à tout prendre au pied de la lettre tu sais. Si l’un d’eux tombe sur ça, il ne te demandera pas la permission avant de se nourrir de toi. » Mon ton était dur, chargé d’une colère que j’avais vraiment du mal à contenir. Je lui arrachais le pendentif que je broyais comme une brindille, sortie de la voiture, claqua la porte et me tournait vers Donovan. J’étais furieuse mais était-ce seulement à cause de cette cruche ?

avatar


Féminin ➝ inscrit sur BR depuis le : 31/05/2011
➝ posts : 162

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Wanna be a victim, ready for abduction [G&D] Sam 4 Juin 2011 - 13:13

You’re so hypnotizing. Could you be the devil could you be an angel.

Ce rire. Cette voix profonde. Donovan la reconnu sans mal et son cœur manqua un battement. Garance. Qu'est-ce qu'elle fait là ? Le jeune homme avait du mal à croire ce qu’il voyait. Elle se tenait là devant lui gai comme un pinson. Donovan ne put détacher son regard de la créature et les souvenirs de cette fameuse nuit lui revinrent en mémoire. C’était il y a un mois. Une éternité pour lui. Une seconde pour elle. Des frissons parcoururent son corps à l’évocation de ses souvenirs.

« Tu devrais voir ta tête » Elle l'observait de ses yeux bruns, le sourire aux lèvres. Donovan ne bougea toujours pas. Il était quelque peu pétrifié devant le vampire. Il n’avait pas peur d’elle. C’est la surprise et la consternation qui l’empêchait de remuer un seul doigt. Donovan avait cru ne plus jamais la revoir. Elle l’avait jeté. Ce n’était pas la première fois que le garçon se faisait éjecter par une fille. Loin de là. Bien qu’en général, ce soit lui qui s’en allait de son plein gré. Donovan n’était pas un ange avec la gente féminine. Il enchainait les conquêtes sans se soucier des conséquences. Avec Garance, il avait su dès le début que se serait différent. C’était un vampire après tout. Donovan n’avait jamais eu l’occasion de faire l’amour avec un vampire. C’était une première et l’expérience avait été plus que marquante pour lui. Ils avaient échangés leurs sangs. Garance ne lui avait pas donné son avis et il avait cru que son heure était arrivé jusqu’à ce qu’elle ne le force à boire son sang. Donovan se rappelait encore parfaitement de la sensation qui s’était emparé de lui par la suite et il avait mis presque une semaine avant que les effets du sang vampirique ne se dispersent complètement. Il l’avait alors cherché. Sans se l’avouer, Donovan était devenu accro au sang de vampire à cause de Garance. Dans chaque goutte de sang qu’il avalait, il cherchait Garance. Cela lui sautait aux yeux à présent mais plutôt mourir que de l’avouer à la principale intéressée.

« Elle est jolie… Quoique que légèrement disproportionnée
- Fous-lui la paix. » répliqua Donovan mais le vampire ne l’écoutait pas. Le jeune homme se redressa tant bien que mal et épousseta les feuilles et la terre qui s’étaient accrochés à ses habits. La colère avait pris le dessus sur sa peur. Il savait qu’elle ne ferait pas de mal à Quinn aussi il attendit patiemment qu’elle finisse de la terroriser. Lorsqu’elle finit par se retourner enfin vers lui, ses yeux semblaient lancer des éclairs et dans la pénombre de la forêt, Donovan ne put s’empêcher d’émettre un petit rire.

« Aurais-tu un problème ? Garance… » Il avait hésité deux secondes avant de prononcer son prénom et ne put s’empêcher d’être fier de lui d’avoir réussi à ne pas buter sur une syllabe. Elle pouvait lui briser les os mais Donovan ne s’en souciait guère. Il ne voyait pas le danger.

_________________

YOU'RE SO SUPERSONIC. Wanna feel your powers. Stun me with your laser. Your kiss is cosmic, every move is magic. You're from a whole other world, a different dimension.


Dernière édition par Donovan Pierce le Mer 8 Juin 2011 - 11:35, édité 1 fois

avatar


Féminin ➝ inscrit sur BR depuis le : 25/05/2011
➝ posts : 420

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Wanna be a victim, ready for abduction [G&D] Mer 8 Juin 2011 - 10:17

Boy, you're an alien, your touch so foreign It's supernatural Extra-Terrestrial
« Aurais-tu un problème ? Garance… » Comme au ralentit les lèvres de Donovan remuèrent, prononcèrent trois syllabes qui se muèrent en un prénom résonnant au cœur de la nuit à la façon d’un verre qui se brise, d’une goutte qui touche la surface lisse de l’eau, d’un papier que l’on arrache. Ce son se répercuta sur les parois de mon crane et secouèrent de vieux souvenirs qui s’ébrouèrent et percèrent la surface de ma conscience. Alors des images défilèrent devant mes yeux et je compris que j’étais devenue simple spectatrice de ma propre vie. Une longue existence que mon esprit rembobinait à toute vitesse et pourtant je vivais chaque scène avec une intensité étonnante. Alors que je perdais pied dans ce flot ininterrompu de réminiscences, le rythme devint saccadé puis plus lent pour finalement se fixer et me projeter dans une autre réalité. Je me revis lorsque j'étais enfant, je devais avoir une dizaine d'années, ni plus ni moins. Je courais partout dans la maison familiale, explorait la demeure en quête d'excellentes cachettes. Je rendais folle ma nourrice qui passait ses journées à me suivre tant bien que mal. C'est fatiguée et en colère qu'elle finissait par me retrouver, des sentiments qui se dissipaient aussitôt que son regard croisait mes yeux pétillants et que mon rire résonnait dans la pièce. Garance a toujours était la seule personne qui m'accordait de l'attention, qui éprouvait de l'affection pour moi et me considérait comme sa propre fille. Le seul amour dont j'ai fait l'objet lors de ma vie d'humaine, c'était le sien. Je compris enfin pourquoi j'avais choisi ce prénom à mon arrivée ici, moi qui refusais jusqu'à présent de me présenter autrement que sous ma véritable identité, montrant fièrement que je conservais ma part d'humanité. Mais pourquoi avait-il fallu que cette révélation se fasse maintenant ? Au cœur des montagnes et en sa présence ? Ce n'était pas le bon moment mais je n'avais pu en décider autrement. Les sentiments et sensations des vampires sont démultipliés, c'est pourquoi il est si difficile d'y résister et que j'avais perdu le contrôle.

Cela s'était-il remarqué ? J'en doutais en jetant un coup d’œil à Donovan qui me regardait toujours avec cette insolence propre à son âge. Je clignais des paupières et haussait les épaules, mon absence n'avait duré que quelques secondes, le temps de deux battements de cœur. Au moins cette dernière avait eu pour effet de me calmer, de chasser toute colère brute qui m'aurait contrainte à faire des choses que j'aurais regrettais plus tard. « Donovan tu as trouvé ce collier aussi ridicule que moi et ne prend pas sa défense alors qu'en réalité tu te fiches bien de ce qui pourrait lui arriver » Sans crier gare je me retrouvais nez à nez avec le jeune homme, si prêt que son souffle caressait doucement le bas de mon visage. Je posais une main son torse et me rendis compte que j'avais douloureusement conscience de cette proximité. Comment un humain pouvait-il provoquer cela ? Je n'en savais rien et cela me frustrait, m'indignait, m'énervait même mais je n'en montrais rien. Pas maintenant. « Tu souhaitais seulement la baiser, ici, à même le sol » Doucement mes lèvres vinrent effleurer les siennes. « Ce n'est pas une si mauvaise idée » Soudain, mon genoux frappa son ventre et Donovan lâcha un râle qui exprimait autant sa surprise que sa douleur. Quinn cria, ouvrit la portière et rejoignit le jeune homme qui prenait appuie sur le capot de la voiture, évitant ainsi de se plier en deux. Il jouait au dur, plein de bons points pour lui. « Je n'ai pas frappé si fort que ça... J'aimerais juste que tu te rappelles qu'avoir couché avec moi ne te donne pas le droit de me parler ainsi » Les yeux de la blonde s'agrandirent et je soupirais avant de croiser les bras et de m'asseoir sur le siège passager, les jambes dehors.

avatar


Féminin ➝ inscrit sur BR depuis le : 31/05/2011
➝ posts : 162

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Wanna be a victim, ready for abduction [G&D] Mer 8 Juin 2011 - 11:57

You’re so supersonic. Wanna feel your powers. Stun me with your lasers.

« Donovan tu as trouvé ce collier aussi ridicule que moi et ne prend pas sa défense alors qu'en réalité tu te fiches bien de ce qui pourrait lui arriver
-Se serait bête de la tuer quand même… » Il était vrai que le jeune homme se souciait peu de la blonde mais il ne désirait pas sa mort non plus. Donovan cligna des yeux comme tout être humain et lorsqu’ils les rouvrirent, il eu un hoquet de surprise. Les vampires étaient vraiment trop rapides pour lui. Garance se tenait à quelques centimètres de lui, il pouvait sentir sa présence glaciale et il frissonna. Ne pas sentir de vie dans ce corps était plus que déroutant et dangereusement attirant. Elle était morte. Elle ne respirait même pas, Donovan ne sentait aucun souffle alors que le sien se faisait de plus en plus bruyant au fur et à mesure que la tension grandissait en lui. Pourtant il ne voulait pas qu’elle recule et il frissonna de plus belle lorsqu’elle le toucha. Il apprécia fortement la force qu’il sentait contre son torse. Donovan était subjugué par ce qu’il voyait et il se surprit à vouloir prendre le vampire dans ses bras. L’étudiant se rappelait parfaitement de cette nuit et en voulait encore. L’appel du sang se fit sentir alors et il se lécha doucement les lèvres. Il voulait revivre ses instants. Même la profonde douleur qu’il avait ressenti lorsqu’elle l’avait mordu s’avérait pleine de plaisir au final.

« Tu souhaitais seulement la baiser, ici, à même le sol » Ce n’était plus Quinn qu’il voulait baiser à cet instant, c’était bien la créature qui se dressait devant lui. Il ne se souciait plus de la blonde à présent et prenait toute la mesure de l’être qui lui effleura les lèvres. Qu’est-ce que c’était bon…

« Ce n'est pas une si mauvaise idée » Donovan faillit lui répliquer qu’elle avait le droit de le plaquer au sol sans attendre mais le coup partit et la douleur prit le pas sur tout le désir qu’il ressentait. « Aouch. Garce ! » Heureusement que la voiture était juste à côté et il s’appuya dessus. Donovan avait encore sa fierté et n’aurait pas eu envie de se mettre à genoux devant Garance. Elle le dominait de toute sa force mais il se plaisait à la défier et il ne se laissait assurément pas faire même s’il savait que Garance pouvait lui briser la nuque d’une seule main. Il senti alors la présence de Quinn près de lui, sa chaleur était plutôt réconfortante en somme même si elle était transi de peur et Donovan la remercia du regard alors qu’elle posait la main sur son épaule.

« Je n'ai pas frappé si fort que ça... J'aimerais juste que tu te rappelles qu'avoir couché avec moi ne te donne pas le droit de me parler ainsi » Donovan sentit immédiatement que la blonde resserrait sa prise sur son épaule mais elle finit par s’éloigner et il soupira suivant du regard Garance qui s’installait confortablement dans sa voiture. « Dois-je te rappeler que tu es un vampire ? » Persifla Donovan en se redressant et en se massant le ventre. Il aurait un beau bleu. Le jeune homme aurait du fermer sa bouche et s’en allait sans demander son reste mais il se sentait l’âme d’un champion en face du vampire et ce même s’il risquait sa peau. Donovan savait qu’au fond de lui, elle ne le tuerai pas. Une ferme intention qu’il se répétait en boucle dans son esprit. Après tout, elle aurait pu le mordre et enlever toute goutte de sang qui parcourait son corps et accessoirement faire subir le même soir à sa comparse du soir. Le jeune humain intima à Quinn de ne pas bouger alors qu’elle ne le regardait plus. Elle semblait dégoutée. Donovan haussa les épaules en pensant qu’elle était véritablement gourde de dire à tout le monde qu’elle adorait les vampires et voulait se faire mordre alors que l’idée même de coucher avec l’un d’entre eux la rebutait. Cela dit, elle qui était si bavarde d’habitude semblait avoir perdu l’usage de la parole mais Donovan ne s’en souciait plus. Il fit le tour de la voiture pour se poster face à Garance, la foudroyant du regard.

« Y a un code de conduite maintenant pour ceux qui couchent avec des vampires ? » Donovan n’était pas d’accord. Ils avaient passé une nuit ensemble certes mais Garance l’avait jeté ensuite et elle avait disparu de son existence. Donovan ne lui permettait pas de faire main basse sur son existence. « De plus, tu es dans ma voiture ! Tu penses quand même pas que je vais te ramener chez toi alors que tu m’as explosé l’ventre. » Le jeune homme jouait sur un terrain dangereux, il en était conscient mais il lui était impossible de se taire face à Garance.

_________________

YOU'RE SO SUPERSONIC. Wanna feel your powers. Stun me with your laser. Your kiss is cosmic, every move is magic. You're from a whole other world, a different dimension.

avatar


Féminin ➝ inscrit sur BR depuis le : 25/05/2011
➝ posts : 420

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Wanna be a victim, ready for abduction [G&D] Mer 8 Juin 2011 - 13:52

Welcome to the danger zone Step into the fantasy
« Dois-je te rappeler que tu es un vampire ? » J’haussais les épaules sans même lui accorder un seul regard. Ma force avait beau être plus… développée que celle des humains, j’étais tout de même capable de me maîtriser au bout de trois cent cinquante deux ans d’existence ! Du moins, je l’avais fait une minute plus tôt. Mon attention se reporta sur la petite blonde qui s’éloignait de plus en plus, contournant la voiture afin de la positionner entre elle et nous. Ou plutôt entre elle et moi. Si Quinn avait eu suffisamment de courage, j’étais persuadée qu’elle aurait déjà prit ses jambes à son coup et serait partie sans se retourner. Mais elle ne me connaissait pas, je restais un vampire, un être dangereux. Elle préférait sans doute ne prendre aucun risque. Comme quoi même une idiote est capable de faire preuve d’un minimum de jugeote quand il s’agit de rester en vie. Le regard qu’elle posait sur Donovan qui venait de se planter devant moi m’agaça mais je laissais filer. La laisser se rendre compte que le véritable monde n’est pas tout rose et dégoulinant de sucrerie comme celui des bisounours ou le clip de Katy Perry ne pourra que lui rendre service. « Y a un code de conduite maintenant pour ceux qui couchent avec des vampires ? » Je ne répondis pas tout de suite, me contentant de soulever son t-shirt et de palper légèrement l’endroit où un joli bleu fleurissait. Mes doigts ne réussirent qu’à faire grimacer le jeune homme et rien de plus. Je lâchais le tout en marmonnant un « De quoi tu te plains, tes côtes vont parfaitement bien » avant d’ajouter d’une voix parfaitement calme et mesurée « Tu as raison. Ce que je te demande c’est plutôt du respect alors calme toi » Mes paroles n’eurent pas l’air de lui faire le moindre effet ou d’apaiser sa colère. Gorgé d’orgueil et de courage (stupidité ) il me faisait toujours face, la tête légèrement baissée pour me dévisager. « De plus, tu es dans ma voiture ! Tu penses quand même pas que je vais te ramener chez toi alors que tu m’as explosé l’ventre. » « Incroyable comme les hommes ont l’esprit d’exagération, c’est bien l’une des seules choses qui ne changent pas avec le temps ! » Nouveau marmonnement intelligible, cherchait-il à me mettre véritablement en colère et perdre la vie ? « N’ais-je pas le droit de m’asseoir un moment ? » Il est vrai que les vampires n’éprouvent aucune fatigue et donc le besoin de se reposer. En vérité ils seraient parfaitement capable de rester debout, figés comme une statue et ce pour l’éternité s’ils ne finissaient par ressentir le désir de se nourrir. Mais inutile de le préciser. Mon attitude était seulement le reflet de ma vie d’humaine que j’essayais tout les jours de ne pas oublier même si elle était loin, très loin, d'être pas parfaite. Je l’avais fait une fois, durant un certain nombre d’années, une véritable erreur qui ne m'a rien apportée de plus à part peut être de la souffrance. Être plongée dans une folie meurtrière n’a rien d’agréable. « Ne soit pas idiot, tu aurais à peine fait le tour de ta voiture que je serais déjà arrivée » Une remarque que très légèrement exagérée, juste pour la forme. Alors que je regardais Donovan je su que je ne pourrais attendre plus longtemps. Je m’étais tenue à l’écart pendant un mois entier, l’évitant à tout prix, le maintenant loin de moi. Je refusais catégoriquement d’affronter la réalité et tentais même de gommer de mes souvenirs cette rencontre. En vain. J’avais peur de la réponse et bien plus encore lorsque je me l'avouais. Je soupirais une nouvelle fois avant de me relever. Je me collais à lui, sans retenue, mes mains encadrant son visage et mon regard plongé dans le sien. « Si tu devais choisir entre faire l’amour avec moi et boire mon sang que ferais-tu ? » Un simple murmure, une question qui n'était destinée qu'à lui et non pour des oreilles bien trop indiscrètes. Si j'avais été humaine, j'aurais retenu ma respiration...

avatar


Féminin ➝ inscrit sur BR depuis le : 31/05/2011
➝ posts : 162

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Wanna be a victim, ready for abduction [G&D] Mer 8 Juin 2011 - 15:58

Your touch magnetizing. Feels like I am floating.
« N’ais-je pas le droit de m’asseoir un moment ? » Le don était dédaigneux et Donovan leva les yeux au ciel. « Ne soit pas idiot, tu aurais à peine fait le tour de ta voiture que je serais déjà arrivée » Et bien qu’elle s’en aille ! Garance pouvait arriver aussi vite qu’elle le voulait chez elle que cela ne lui faisait ni chaud ni froid. Il était en colère contre le vampire. C’était surement stupide de se mesurer à l’un d’entre eux et Donovan n’aurait absolument pas fait le fier s’il avait eu affaire à un autre individu qu’elle. Garance se permettait de réapparaitre ainsi dans sa vie, c’était intolérable. Donovan dramatisait la situation mais le vampire l’avait marqué. Il se rappelait de ses doigts parcourant les courbes de son corps et pouvait encore sentir la froideur de sa peau. Il se souvenait d’avoir collé sa tête sur sa poitrine durant de nombreuses secondes essayant vainement d’écouter les battements de son cœur depuis longtemps mort. Il se remémorait avoir rit lorsqu’elle avait sorti ses crocs pour la première fois sous l’emprise du désir. Il savait parfaitement qu’il l’avait enlacé avant de s’endormir contre son corps. Mais il se souvenait aussi de la bestialité de leurs rapports, de la façon dont elle l’avait maintenu prisonnier sous ses mains et surtout de la surprise, la douleur qu’il avait ressentie lorsqu’elle avait planté ses crocs dans la chair tendre de son cou et la sensation de puissance et de légèreté qui l’avait envahie lorsqu’il avait ingurgité le sang épais et noir de Garance.

La mémoire de Donovan travaillait à plein régime et il se maudissait d’être devenu dépendant en à peine un mois. Sans vouloir l’accepter, il ne cessait de penser à elle. Elle soupira et le jeune homme reporta son attention sur Garance. Donovan leva un sourcil interrogateur alors que le vampire changeait de place. Elle se rapprocha de lui. Encore une fois il trouva que la distance entre eux n’était pas suffisante et il frissonna de nouveau. Il n’aimait pas ça, surtout qu’il ne pensait plus du tout à la congédier. Leurs deux corps entrèrent en contact et Donovan prit toute la mesure de la froideur qui transperçait à travers ses vêtements. Elle l’atteignait en plein cœur et Donovan oublia qu’il était en pleine forêt. Il omit même la présence de Quinn. Donovan ne se concentrait que sur ce visage taillé dans le marbre, ce regard flamboyant qui s’attachait au sien et ses mains qui s’étaient posés sur son visage avec douceur. La lune pleine perforait à travers les arbres épars les éclairant légèrement d’un halo bleuté. Donovan ne pouvait bouger, il ne se sentait même pas la force de faire un pas et son souffle se fit hivernal alors que la température était plutôt clémente.

« Si tu devais choisir entre faire l’amour avec moi et boire mon sang que ferais-tu ? » Il déglutit difficilement. La question était plus que déroutante et il resta quelques instants sans rien dire, incapable de prononcer le moindre mot. Dans une pulsion il se passa la main à l’endroit exact où Garance lui avait aspiré un peu de son sang. Il n’avait plus de marques mais il pouvait sentir encore la pression qu’elle avait exercé lorsque ses crocs avaient percé sa peau et que son sang avait coulé. Donovan essaya d’ouvrir la bouche mais ne put en sortir quelque chose de cohérent. « Je… Euh… » Il la referma instantanément. Garance l’avait déjà surpris en une seule nuit et à leur deuxième rencontre elle continuait de le surprendre. Elle ne cillait pas, semblait s’être totalement figée et Donovan prit sur lui. Il inspira longuement et entreprit de se dégager de cette emprise. Doucement, il se saisit de ses mains et l’intima de le lâcher. Donovan s’éloigna de quelques pas et se gratta les cheveux. Il était gêné, perdu et ne savait pas trop quoi dire car il ne connaissait tout simplement pas la réponse à cette question ou du moins il ne voulait pas s’avouer la réponse et préférait qu’elle reste enfouie dans le fin fond de sa mémoire.

« Faire l’amour… Je suppose. » lâcha t-il enfin avant de se retourner vers le vampire.


J'ai pas trop avancé le machin mais fallait que je montre comment tu perturbes mon Donovan. Laughing <3

_________________

YOU'RE SO SUPERSONIC. Wanna feel your powers. Stun me with your laser. Your kiss is cosmic, every move is magic. You're from a whole other world, a different dimension.

avatar


Féminin ➝ inscrit sur BR depuis le : 25/05/2011
➝ posts : 420

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Wanna be a victim, ready for abduction [G&D] Mer 8 Juin 2011 - 22:17

You open my eyes and I'm ready to go

Je ne bougeais plus, figée dans cette immobilité dont normalement seuls les morts sont capables. Tout un tas d'individus sursauteraient en lisant cette phrase, scandalisés par mes propos. Pour eux et quoiqu'on en dise, un vampire est mort. J'avais parfaitement conscience que mon cœur avait cessé de battre il y a environ trois siècles, que mes organes vitaux ne fonctionnaient plus et pourtant... Pourtant j'étais là. Je marchais, je parlais, réfléchissais, pensais et mangeais. J'étais toujours... moi. Je dirais même que j'étais une meilleure version, une femme libre et sûre d'elle. Évidemment à cet instant je ressemblais plus à une statue immaculée qu'à une humaine mais peut m'importait de conserver l'illusion, je n'étais pas d'humeur à jouer un rôle. C'était comme si tout mon corps attendait cette réponse, comme si trop de temps c'était écoulé depuis que je me posais la question. Chaque parcelle de mon être retenait son souffle. Quelques minutes s'écoulèrent, cependant je conservais ma position initiale, ne cherchant pas à retenir le regard de Donovan qui se faisait fuyant. Pour ne pas perdre patience, je me concentrais sur la sensation de mes mains glacées posaient sur sa peau brûlante. J'aimais particulièrement le contact avec les humains, j'avais l'impression de toucher la vie elle-même. « Je… Euh… » Sa bouche s'ouvrit et se referma, plusieurs fois, mais aucun son n'en sortit. Son hésitation était palpable, si dense qu'il me semblait que j'aurais pu la toucher. Je serrais les dents parfaitement consciente que sa réaction n'était pas bon signe et persuadée à présent de ce qui allait suivre. Néanmoins je m'accrochais, je me cramponnais fermement à cette brève lueur d'espoir qui subsistait. Donovan finit par se dégager et s'éloigner de moi. Il ne fit que quelques pas mais cela suffit à me donner l'impression qu'un gouffre immense nous séparait. Je laissais mes bras retomber lentement le long de mon corps pendant que ce dernier cherchait vraisemblablement un moyen d'échapper à cette situation. « Faire l’amour… Je suppose. » « Tu supposes.... » Un rire étranglé agita nerveusement mes épaules durant quelques secondes puis s'évapora sans prévenir. « Mon Dieu qu'ais-je fait ? » Cela faisait longtemps que je ne croyais plus en lui, des siècles en vérité. Je n'avais pas perdu la foi en devenant vampire non, mais à la mort d'un être qui aurait pu bouleverser ma vie s'il avait suffisamment vécut. Je posais une main sur mon front et repoussais de l'autre les mèches de cheveux qui tombaient devant mes yeux. Je sentais la colère, non la rage enfler et elle était dirigée non pas contre le jeune homme mais bel et bien contre moi. Elle déferlait violemment par vagues qui se caractérisaient par des tremblements. J'avais besoin d'évacuer ce que je ressentais, et ce tout de suite, avant que les émotions ne finissent par me submerger et que j'en perde la raison. Aussi vite que ma nature me le permit je couru vers la lisière des bois qui se trouvait non loin de là puisqu'un humain pouvait facilement distinguer les ombres des grands sapins. Alors je saisis plusieurs tronc d'arbres que je déracinais avant d'envoyer le tout s'écraser à quelques kilomètres. Le vacarme était affreux et ressemblait à s'y méprendre à la foudre. J'ignorais combien de temps dura mon manège, mais me défouler me permit de reprendre le dessus.Lorsque je revins en époussetant mes mains pleine de terre sur ma robe, un grand calme m'habitait. Je ne savais pas où se trouvait Quinn, si elle était toujours présente ou en avait enfin profité pour s'enfuir. De toute manière je ne m'en préoccupais aucunement car je ne voyais que lui, debout et entouré par les ténèbres. « Tu es devenu accro n'est ce pas ? » Je soupirais sans attendre la réponse, après tout ma question n'en était pas une, j'avais compris. Je me laissais tomber sur le sol, lasse et honteuse de mes actes. J'avais transformais Donovan en drogué. Il faisait à présent partie des humains qui ne pouvaient se passer de sang de vampire, des individus que je haïssais et c'était entièrement de ma faute. « Je suis désolée » Assise dans l'herbe sèche, je remontais mes jambes contre mon torse et enfuis mon visage entre mes genoux.

J'aimerais pouvoir faire cet effet dans la vraie vie xd

avatar


Féminin ➝ inscrit sur BR depuis le : 31/05/2011
➝ posts : 162

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Wanna be a victim, ready for abduction [G&D] Jeu 9 Juin 2011 - 14:08

They say « be afraid ». You’re not like the others

« Mon Dieu qu'ais-je fais ? » Elle semblait désemparée et Donovan se mordit la lèvre. Il ne comprenait pas vraiment. A vrai dire, il était totalement perdu. Jamais autant de questions n’avaient traversé son esprit, des interrogations auxquelles ils ne trouvaient pas les réponses. Il continua de faire les cents pas détournant son regard du vampire. Ce n’est que lorsqu’un bruit immonde lui parvient aux oreilles qu’il redressa la tête, alerte. Donovan ouvrit grand les yeux, subjugué par tant de puissance.

« Donovan, on s’en va. » Il posa son regard sur Quinn qui le tirait à présent par la manche. Elle tremblait de tout son être, suant la peur à plein nez. Donovan lui fit non de la tête et elle le tira un peu plus, l’intimant de la suivre.

« Fous-moi la paix Q.
-Elle va nous tuer… » Nouveau hochement de tête négatif de la part de Donovan. « Si tu veux mourir, tant mieux pour toi. Moi j’me casse… » Sans un mot de plus, il se dégagea de l’emprise de la jeune femme et la regarda s’éloigner. Donovan secoua la tête. Elle était totalement imprudente de s’enfuir ainsi. Donovan était persuadé que Garance ne leur ferait pas de mal mais il ne donnait pas cher de sa peau si c’était sur un autre vampire qu’elle tombait.

Le vacarme était intense et Donovan reposa de nouveau ses yeux sur le vampire qui de sa frêle carrure arrachait des arbres avant de les balancer au loin. « STOP ! GARANCE ! » Dans un élan de courage, Donovan s’avança en courant vers l’endroit où Garance dévastait le paysage. Il hurlait de toute ses forces, intimant à la jeune femme de cesser. Ce n’est que lorsqu’un tronc s’abattit à peine à un mètre de lui et qu’il se retrouva le nez dans la terre qu’il comprit toute la mesure de sa réponse. « Mais t’es folle ! T’as décidé de me tuer ou quoi ?! » Il parlait en vain, Garance ne l’écoutait pas et lorsqu’elle se décida à revenir vers lui, elle semblait totalement calme. Donovan se releva, lui faisant face. Son visage était défait. « Tu es devenu accro n'est ce pas ? » Il soupira et s’apprêtait à l’envoyer paître mais elle ne l’écoutait toujours pas. Cela aurait été lui mentir que de dire qu’il n’avait plus touché au sang depuis le sien. Il en avait bu presque tous les soirs depuis trois semaines, au moment exact où les effets du sang de Garance s’était évaporés. C’était peu mais suffisant. Cela dit, à aucun moment Donovan n’avait été réellement satisfait. Il le savait mais n’arrivait pas à se l’avouer. Elle l’avait jeté et il l’avait cherché. Au fond de lui, il y avait ce panneau lumineux qui clignotait à trois kilomètres à la ronde mais que Donovan ne voyait pas. Il était inscrit la réponse à sa question et tout ce qu’il souhaitait lui dire depuis qu’elle l’avait quitté. Donovan se mordit l’intérieur de la joue pour intimer à ses pensées de se taire. Il n’allait quand même pas se laisser mener à la baguette.

« Je suis désolée » Donovan la regarda s’asseoir. Elle ressemblait à une enfant à qui l’on venait de retirer son jouet, elle semblait bouder et cela exaspéra le jeune homme. « Tu t’attendais à quoi ? » Demanda t-il d’un air méprisant. Donovan se passa la main sur le visage, enlevant la terre qui s’y était collé. Il la foudroya du regard. « Tu m’as jeté comme une merde ! T’as joué avec moi comme si je n’étais que ton pantin ! » Son ton se fit plus fur et ses yeux azurs ne quittait pas le vampire du regard. Personne n’avait jamais jeté Donovan. Aucune fille n’avait d’ailleurs joué avec lui. Il jouait et ça le blessait au plus haut point que l’une d’entre d’elle puisse jouer de la sorte. Cela lui faisait encore plus mal que se soit Garance. Cette fille là n’était pas comme les autres. « T’as disparu et tu reviens comme un cheveu sur la soupe. C’est quoi ton problème ? T’as pas le droit de me poser ce genre de questions… Nous ne sommes pas un couple. »

_________________

YOU'RE SO SUPERSONIC. Wanna feel your powers. Stun me with your laser. Your kiss is cosmic, every move is magic. You're from a whole other world, a different dimension.

avatar


Féminin ➝ inscrit sur BR depuis le : 25/05/2011
➝ posts : 420

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Wanna be a victim, ready for abduction [G&D] Lun 26 Mar 2012 - 17:04


Kiss me, infect me with your love and
Fill me with your poison


A l'instant où mon regard se posa sur lui je su que je l'aurais, que je le possèderais. Le manipuler comme un pantin ne me perturbais pas, au contraire, cela me semblait être un jeu des plus amusant. Je le voulais tout entier, que mon corps se colle contre le sien et que mon image occupe son esprit. Je désirais boire son sang et tandis que ma main effleurait son coup je me demandais quelle douce saveur aurait le liquide qui coulerait à torrent dans ma gorge. Puis ma voix se mêla à la sienne, le plaisir nous emporta, la glace rencontrant le feu pour se mouvoir dans une tiède et violente chevauché. Une sensation étourdissante, presque inquiétante. Ivre de sang, de couleurs et d'extase on laisse le tout nous submerger, nous emporter. Un jeu sensuel qui se répéta encore et encore jusqu'à laisser chacun des partenaires à bout de souffle, au bord du vertige. « Tu t’attendais à quoi ? Tu m’as jeté comme une merde ! T’as joué avec moi comme si je n’étais que ton pantin ! » Le tableau s'effrita en mille morceaux tandis que sa colère me ramenait dans le présent. D'une poigne ferme elle m'avait remonté à la surface avant de me relâcher avec brutalité. Le problème c'est qu'en me touchant elle avait ravivé la mienne. Cette dernière revenait à la charge et se manifestait en vagues brûlantes, meurtrissantes. « Tu as accepté de jouer avec moi. Tu le voulais Donovan, sans que je ne te promette quoique se soit en retour. Qui t'a dit que nous nous reverrions quand tout serait finit ? Certainement pas moi. » Je laissais cette vérité faire son chemin mais de toute évidence, elle avait manqué son but ou, tout du moins, avait du mal à se frayer un passage. « T’as disparu et tu reviens comme un cheveu sur la soupe. C’est quoi ton problème ? T’as pas le droit de me poser ce genre de questions… Nous ne sommes pas un couple. » Je secouais la tête me sentant soudainement très lasse. Comment expliquer à quelqu'un qui se bornait à ne pas voir plus loin que son nez à quel point il se comportait comme un gamin et à quel point j'avais merdé ? Je le scrutais un bon moment sans rien dire, cherchant mes mots et me contraignant à refluer mes instincts excités par la tension du corps de Donovan et par tout ce qui émanait de ce dernier sans qu'il ne s'en rende compte. Je goûtais sa révolte avec avidité, jouais avec elle du bout de la langue comme s'il s'agissait d'un bonbon sucré. J’eus alors l'irrésistible envie de le toucher, de sentir ses muscles tendus sous mes mains, de vérifier par moi-même la fragilité d'un être humain. Je ne savais pas exactement à quel moment j'avais commencé à ramper vers Donovan, ce souvenir restait flou dans ma mémoire. Quoiqu'il en soit je me retrouvais à quatre pattes juste devant lui, douloureusement conscience de son flux sanguin et de son souffle bien trop rapide. Je fermais les yeux, me remis à genoux et comptais lentement jusqu'à dix. « Cesse de te comporter comme un enfant et calme-toi. Ton attitude ne m'aide pas, pas du tout même. » Une ombre passa dans ses yeux et je tandis une main implorante dans l'espoir de désamorcer ce qui allait se passer. « Écoute je te dois des explications, j'en suis consciente et je vais te les fournir. Je te demande juste de t'asseoir. » Mes cils papillonnèrent et je portais ma main libre à ma gorge. C'est d'une voix sifflante que je continuais « Non d'un chien ta colère sent presque aussi bon que ta peur. S'il te plaît arrête ça où je vais devoir partir pour ne pas te saigner à blanc ! » Je l'avais prévenu, je l'avais supplié. Plus de cent ans se sont écoulés depuis ma transformation et pourtant... Pourtant certaines sensations continuaient de tester ma patiente et mon contrôle. Même heureuse de ma nouvelle vie je détestais ce côté primaire des vampires qui faisait de moi un vulgaire animal. Une facette que j'avais apprécié il y a des années et cela me pesait encore aujourd'hui.

avatar


Féminin ➝ inscrit sur BR depuis le : 31/05/2011
➝ posts : 162

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Wanna be a victim, ready for abduction [G&D] Lun 10 Sep 2012 - 13:26


 
I wanna walk on your wave length and be there
when you vibrate for you I risk it all.

FEAT EUPHROSINE & DONOVAN


Elle rampe vers lui, quasi lascive dans sa robe bien trop légère pour un mois de décembre, et Donovan sent l’air se raréfier. Son souffle est brulant comme la braise mais il en manque, il étouffe au fur à mesure qu’elle se rapproche. Elle le déroute complètement. A chaque centimètre que le vampire gagne, Donovan se sent défaillir. Il sent le tendre poison de sa proximité se répandre dans ses veines, il peut presque le palper, elle l'enroule de son aura toxique. Elle joue avec ses nerfs, les tords entre ses doigts fins avant de les briser. Il n’en montre rien, seul son regard sombre évoque la tension qui l’envahit, le désir. Il la veut, là tout de suite. Il veut la retourner et la faire sienne, au sol dans la boue, tels des animaux. Donovan veut Garance. « Cesse de te comporter comme un enfant et calme-toi. Ton attitude ne m'aide pas, pas du tout même. » Donovan recule instantanément sous le choc d'une gifle imaginaire. La colère fait de nouveau surface, toujours aussi vive. C'est elle qui le provoque, qui le cherche et se comporte de manière immature mais c'est elle qui se plaint. Quelle ironie ! « Écoute je te dois des explications, j'en suis consciente et je vais te les fournir. Je te demande juste de t'asseoir. » Il se mord la lèvre. Elle le rend fou. Face à lui, un animal. Une chimère plus belle que dans ses rêves. Elle le fixe, le supplie. Ses yeux clairs se sont assombris. Féline, Donovan peut presque sentir son feulement sur sa peau aussi brulante que la sienne est glaciale. Par fierté ou tout autre, le jeune homme ne peut le dire mais il ne tient pas compte de l'animal. Il voit seulement une femme, une folle décharnée couverte de boue à qui il pourrait arracher les yeux. « Tu te fous de moi ? » s'exclame-t-il serrant les poings à s'en faire péter les jointures. « Tu me gonfles Garance ! »

uc.

« Non d'un chien ta colère sent presque aussi bon que ta peur. S'il te plaît arrête ça où je vais devoir partir pour ne pas te saigner à blanc ! »
« Me saigner ? Non mais t'es malade ou quoi ? Va voir un psy sérieux ! »

« Tu aurais pu me téléphoner ou simplement me parler au lieu de poser un putain de cerf mort sur ma caisse ! »
uc.

_________________

YOU'RE SO SUPERSONIC. Wanna feel your powers. Stun me with your laser. Your kiss is cosmic, every move is magic. You're from a whole other world, a different dimension.

avatar


Féminin ➝ inscrit sur BR depuis le : 25/05/2011
➝ posts : 420

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Wanna be a victim, ready for abduction [G&D]


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Wanna be a victim, ready for abduction [G&D]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Aristide Says He Is Ready to Return to Haiti, Too» 01. Girls just wanna have fun !» ➺ IF I'M GONNA DIE, I WANNA STILL BE ME.» and we don't wanna go home - le 26/01 à 20h15» [libre] I wanna be, the very best !!
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BABYLON.RISES :: ⊰ chapitre un :: Passé-
Sauter vers: